29 octobre 2020

Les forces de l’ordre veillent au grain…de covid-19!

Police à Papeete et gendarmerie nationale à Punaauia étaient sur le terrain vendredi soir pour veiller à la stricte application des mesures sanitaires dans les bars et restaurants de la zone urbaine de Tahiti.

Face à la dégradation sanitaire de la Polynésie française, le haut-Commissaire et le président de la Polynésie française ont annoncé mardi dernier de nouvelles mesures pour briser la chaîne de transmission locale. Ces mesures consistent en la fermeture des discothèques et boîtes de nuit, l’obligation du port du masque obligatoire dans les commerces, les lieux clos et les établissements recevant du public, l’application de règles sanitaires strictes au sein des restaurants et des établissements de débit de boisson et la déclaration préalable pour tous les rassemblements de plus de cinquante personnes sur la voie publique.

Dans la soirée du vendredi 14 août 2020, les policiers nationaux ont mené une opération de prévention dans les restaurants et les établissements de débit de boisson du centre-ville de Papeete.

L’objectif de cette opération était de sensibiliser et de contrôler les professionnels comme les clients sur le respect des mesures sanitaires qui s’imposent face au rebond de l’épidémie de Covid-19 en Polynésie française et nécessaires pour casser la chaine de transmission locale.

A cette occasion, le directeur de cabinet par intérim et chef de la subdivision administrative des Tuamotu Gambier, Frédéric Sautron, a participé aux contrôles.

Pour rappel, chaque client doit être assis, avec une distance d’un mètre entre chaque table, avec l’obligation de porter un masque lors des déplacements dans les restaurants et les établissements de débit de boisson. Pour limiter tout contact physique, il est interdit de rester debout pour consommer au bar et de danser.

Dix-sept établissements et une centaine de personnes ont été contrôlés en ville lors de cette opération qui a mobilisé une dizaine de policiers nationaux de 18h00 à 20h30.

La gendarmerie nationale a également contrôlé sept établissements, notamment des restaurants, dans la commune de Punaauia.

Les professionnels comme les clients ont adopté les règles en vigueur et mis en pratique les gestes barrières et la distanciation physique.

Au cours de ces opérations, aucune infraction n’a été constatée par les forces de l’ordre.

L’ensemble des professionnels contrôlés adhèrent parfaitement à ses nouvelles mesures et se montrent très engagés pour participer à freiner la propagation du virus afin de protéger les clients mais aussi leurs personnels.

S’agissant des sanctions, pour chaque infraction relevée, tout contrevenant s’expose à une amende de 16 100 Fcfp pouvant aller jusqu’à 450 000 Fcfp en cas de violations répétées pendant une durée de moins de 30 jours.

Les forces de l’ordre poursuivront ces opérations de prévention et de contrôle dans les jours prochains sur l’ensemble de la Polynésie française.

Communiqué du haut-commissariat

 750 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :