1 décembre 2021

Les Marquises, terre agricole par excellence

Le ministre de l’Agriculture, de l’économie bleue et du domaine, en charge de la recherche, Tearii Te Moana Alpha, s’est rendu dans les îles de Nuku Hiva puis Ua Pou à la rencontre des agriculteurs et des pêcheurs, afin de présenter l’avancement des chantiers de développement de leurs secteurs respectifs.

A Nuku Hiva, le ministre a tenu une première réunion avec les agriculteurs pour présenter les projets de nouveaux lotissements agricoles et l’intervention de la direction de l’agriculture pour défricher les fonciers agricoles mis à bail sur les domaines du Pays. Il a été annoncé également le déplacement d’une mission administrative auprès des éleveurs en tout début d’année 2022 pour consolider les filières d’élevages en vue de la mise en service du futur abattoir sur Toovi d’ici deux années.

La délégation s’est ensuite rendue au Lycée agricole de Taiohae, sur l’invitation de Frère Rémy, pour constater la réussite de la serre pilote de vanille installée depuis deux ans et gérée par une jeune enseignante agronome formée à l’Epic Vanille de Tahiti, Lafie Reva, pour l’apprentissage des classes de CAP agricole. La porcherie de l’établissement est également réactivée grâce au partenariat du lycée agricole de Moorea qui a fourni 2 reproducteurs et 3 truies pour la production de porcelets pour les besoins des éleveurs.

Une réunion avec les pêcheurs a permis quant à elle de confirmer le lancement le 7 février prochain de la formation au brevet de capitaine de pêche poti marara et bonitier (BCPC) délocalisée sur l’île de Nuku Hiva. Les pêcheurs ont également soulevé leurs problèmes de manque de places disponibles et leurs difficultés d’accès à l’avitaillement en carburant. Des études seront lancées rapidement pour des solutions pérennes. Le ministre a également annoncé que les textes réglementaires de la pêche sont en cours de modification pour permettre la création de Comités de gestion locaux afin que chaque île des Marquises puisse décider elles-mêmes des choix de préservation de leurs ressources marines.

Enfin, le ministre a annoncé la création d’un poste permanent de catégorie B pour les missions importantes de la Biosécurité, basé à la cité administrative de Taiohae. La présence journalière de cet agent permettra de renforcer les contrôles phytosanitaires des marchandises et de contrôler l’arrivée des voiliers dont le premier touché international par les Marquises passera obligatoirement par Nuku Hiva.

Le ministre s’est ensuite rendu sur l’île de Ua Pou et a été accueilli par le maire de l’île Joseph Kaiha. Ils ont été à la rencontre du Conseil Municipal où le ministre Tearii Alpha a présenté les actions entreprises au niveau de l’agriculture, de la pêche et des affaires foncières pour le développement économique et social du secteur primaire.

Il est constaté une faible pluviométrie et un manque d’eau récurent sur l’île depuis quelques années, nécessitant de nouvelles techniques de production d’eau agricole. La Direction de l’agriculture lancera deux études parallèles : l’une sur les dispositifs de désalinisation d’eau de mer, et l’autre sur un programme pilote de réseau d’irrigation agricole par « goutte à goutte ».

Une grande réunion publique a ensuite eu lieu dimanche en fin d’après-midi, où le ministre et le Hakaiki ont inauguré en présence de Monseigneur Pascal Chang Soi, devant les professionnels de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, les nouvelles installations frigorifiques pour permettre une meilleure conservation des produits avant leurs acheminements par les transporteurs maritimes sur le marché de Tahiti. Deux conteneurs frigorifiques positif et négatif sont ainsi mis à disposition de la principale coopérative agricole. Une chambre froide est également mise en service pour le stockage des carcasses de chèvres qui auront eu un examen sanitaire de la part des chasseurs qui ont reçu une formation spécifique. Ces carcasses, baguées, pourront ainsi être commercialisées dans les commerces et restaurants.

En parallèle, un atelier de traitement des chèvres est en cours de conception, avec une livraison au premier semestre 2023, qui permettra un contrôle sanitaire agréé et un estampillage des carcasses. Cette garantie sanitaire permettra la commercialisation tant attendue des viandes de chèvres dans la restauration scolaire.

D’autres dispositifs d’accompagnement des filières du secteur primaire ont également été expliqués, notamment sur les aides agricoles, la loi du Pays permettant de créer des pistes de désenclavement des fonciers privés à vocation agricole, ou encore le dispositif AISI de prise en charge de certains frais lors des partages de sortie d’indivision.

Lors de toutes ces rencontres avec la population et les élus de l’île de Ua Pou, le ministre a réaffirmé l’engagement du gouvernement du Président Edouard Fritch pour soutenir le développement des Marquises qui ont indéniablement un potentiel très important pour une agriculture d’excellence et naturelle.

La transition alimentaire de la Polynésie française passe par la sécurisation de nos richesses de la mer et de la terre produites dans nos archipels, qu’il faut protéger de l’introduction des maladies phyto et zoosanitaire et développer de manière durable.

Communique du gouvernement

 264 visiteurs total,  9 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :