Les nombreux dossiers pour lesquels nos députés ont été sollicités…

Le président Edouard Fritch a reçu ce matin Moetai Brotherson, Steeve Chailloux et Tematai Le Gayic, les trois députés de la Polynésie française, pour une réunion de travail, révèle la Présidence dans un communiqué.

Cette rencontre fait suite à l’invitation que le chef du pouvoir exécutif polynésien avait adressé par courrier aux trois parlementaires après leur élection. Elle traduit également le souci républicain du président de respecter le verdict des urnes et le choix exprimé par les Polynésiens.

La rencontre qui a duré près d’une heure s’est déroulée dans une atmosphère cordiale.

Parmi les dossiers évoqués figurent en tout premier lieu les partenariats financiers avec l’Etat dont certains arrivent bientôt à échéance.

Parmi ces partenariats, le président a particulièrement évoqué celui lié à la mise en place de l’Institut du cancer. Il a aussi été question de la solidarité nationale avec la situation préoccupante de la Protection sociale généralisée (PSG). Le président a formulé son souci de voir aboutir une nouvelle convention santé-solidarité Etat-Pays.  La question de la modernisation et de l’adaptation du statut de la collectivité a également été abordée et l’accompagnement de la Polynésie française dans sa transition énergétique. Le sujet de la citoyenneté ainsi que la mise en valeur de nos langues ont également été soulevés.

Bien que la plupart de ces dossiers concernent directement l’action du gouvernement, le président a souhaité être transparent avec les députés en leur exposant en détails les tenants et les aboutissants.

Quand bien même cet aspect n’a pas été abordé lors de la rencontre, le président a pris note que les trois députés ont voté hier la motion de défiance contre la Première ministre Elisabeth Borne à l’Assemblée nationale souhaitant ainsi sanctionner le Président de la République. La motion de défiance a été rejetée. Cette posture politique ne va pas faciliter le dialogue indispensable avec l’Etat. Le président Edouard Fritch souhaite que les députés puissent dépasser les clivages politiques (ndlr: les trois députés appartenant à la mouvance indépendantiste) afin de défendre les intérêts supérieurs de la Polynésie française et des Polynésiens.

Communiqué du gouvernement

 416 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :