26 novembre 2021

Les risques inondations vus du ciel

Pendant la saison chaude et en raison des fortes pluies qui peuvent y être associées, une campagne de reconnaissance des cours d’eau et des embouchures a été conduite sur les communes de Tahiti et de Moorea.

Ces missions permettent d’identifier les secteurs à risque qui varient d’une saison à l’autre, afin d’élaborer un inventaire des zones potentiellement dangereuses, notamment au regard des dernières inondations en février 2020 et depuis les inondations de 2017.

Cette campagne de reconnaissance a été réalisée par la direction de la protection civile (DPC) du Haut-commissariat avec le détachement de la Flottille-35F, des Forces armées en Polynésie française (FAPf), qui met en œuvre l’hélicoptère Dauphin inter-administration.

Au total, quatre vols de reconnaissance ont été menés de novembre à décembre 2020 : Tahiti Nui côte Ouest le 16 novembre 2020 ; Tahiti Nui côte Est le 18 novembre 2020 ; Tahiti Iti le 30 novembre 2020 et Moorea le 10 décembre 2020.

Les services du Haut-commissariat, du Pays, des FAPf et des communes travaillent en collaboration dans ce processus d’identification des éventuels embâcles ou glissements de terrain dans le lit des rivières : les clichés des zones identifiées sont transmis aux communes pour faciliter le travail d’enlèvement des encombrants dans les vallées et aux abords des cours d’eau, qui peuvent être la cause d’inondation et de dégâts majeurs en cas de fortes pluies.

L’occasion pour les autorités de rappeler les précautions à prendre dès maintenant pour se protéger en cas d’inondation et les comportements à adopter pendant l’inondation. Certains gestes préventifs simples, comme le curage des gouttières et caniveaux et la sécurisation des réseaux de gaz ou d’électricité, permettent l’anticiper et de limiter les risques en cas d’inondation.

Source: Etat

 651 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :