Les vélos électriques dans le viseur de la Police nationale

La Direction technique de la Police nationale (DTPN) a décidé d’élargir aux vélos électriques ses contrôles intensifiés depuis quelques temps sur les deux-roues.

C’est devenu un véritable « phénomène » de la société polynésienne. Bien moins chers qu’un deux-roues (50cc) classique, autour de 50 à 70 000 Fcfp, les vélos électriques pullulent actuellement dans nos îles. Ils sont généralement conduits par des adolescents qui n’ont aucune expérience de la conduite. C’est donc la prime à tous les excès.
« La réglementation concernant ce type d’engin n’est certes toujours pas clarifiée mais cet aspect concerne avant tout le propriétaire », soulignent les forces de l’ordre. Dans l’attente qu’un texte de loi soit pris pour restaurer des pratiques plus sécuritaires. On parle notamment d’une obligation d’assurance, ce qui n’est pas le cas actuellement…
En revanche, prévient la DTPN), les utilisateurs sont pleinement responsables de leur conduite et redevables des contraventions en cas d’infractions commises qui sont beaucoup trop nombreuses.
Avant de poursuivre: « Beaucoup trop d’abus sont constatés. Les non respects des feux tricolores, des stops, la circulation sur les trottoirs, en zone piétonne non autorisée etc… sont autant d’infractions et donc de contraventions auxquelles s’exposent les conducteurs de ces vélos électriques non respectueux du code de la route. Au-delà de l’amende, ils exposent également leur vie et celle des autres ».
Source: réseaux sociaux

 560 visiteurs total,  66 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :