20 octobre 2020

Levée du confinement à Tahiti et Moorea: quatorze jours pour voir !

Les autorités de l’Etat et du Pays ont annoncé ce midi une levée partielle du confinement à Tahiti et Moorea à compter du 29 avril. Tout au moins, jusqu’au 13 mai, date à laquelle un bilan d’étape sera établi.

Les Polynésiens vont pouvoir reprendre un peu de leur liberté d’aller et venir à compter du mercredi 29 avril. Mais c’est encore et toujours avec beaucoup de précaution et de réserves que le déconfinement, en vigueur depuis le 21 mars, est programmé dans l’archipel de la Société (Tahiti et Moorea), le seul infecté à ce jour.

Pourtant, le haut-commissaire, Dominique Sorain, et le président du Pays, Edouard Fritch, l’ont publiquement reconnu: « La situation épidémique apparaît maîtrisée (…) Notre situation sanitaire n’a rien à voir avec celle de la la métropole. Depuis la fin mars, en effet, l’évolution du nombre de cas est très lente ». Et encore, il ne s’agit, pour la plupart, que de cas importés et de leurs contacts très proches.

Même son cloche du côté de l’exécutif local: « Nous maîtrisons la situation… » même si rien n’est gagné ! Comme par hasard, un nouveau cas a été dépisté quelques heures auparavant, faisant grimper le bilan à 58 malades. Par ailleurs, on apprend aujourd’hui, de la bouche d’Edouard Fritch, que « les deux derniers cas sont des personnes arrivées par le dernier vol commercial, le 27 mars, en provenance de métropole. Soit une détection vingt-et-un jour après leur arrivée sur le territoire ».

Partant de là, l’Etat et le Pays redoublent d’énergie pour appeler à la prudence, à la responsabilité de tous, tant le risque zéro n’existe pas. Mais oui, enfin, la vie économique et sociale doit reprendre ses droits. Quand bien même, nous le savons tous, certains secteurs, comme le tourisme par exemple, vont mettre beaucoup plus de temps à redémarrer, ne serait-ce que du fait de la fermeture des frontières un peu partout dans le monde.

Alors, quelles sont les mesures pratiques de cet allègement du confinement ?

En fait, elles sont sensiblement comparables à celles déjà en vigueur dans les archipels éloignés, c’est à dire: liberté de circuler sans autorisation dérogatoire, réouverture des parcs et plages au public ainsi que de tous les commerces, à l’exception des bars-discothèques, salles de spectacle et autres clubs sportifs accueillant du public. En revanche, bonne nouvelle pour les restaurants et roulottes qui vont pouvoir reprendre du service, tout en respectant un certain nombre de protocoles propres au respect de la distanciation. Le couvre-feu est maintenu mais seulement à compter de 21h jusqu’à 5h.

Mais si les crèches et garderies sont en droit d’accueillir des enfants à compter du 29 avril, il en sera autrement pour les établissements scolaires où une rentrée progressive ne pourra se dessiner qu’à compter du 18 mai. Théoriquement, nous sommes en plein dans les vacances de mai. A moins que le calendrier ne soit modifié ?…Et encore, cette disposition concerne celles et ceux qui sont actuellement dans l’incapacité de remplir leurs devoirs dans le cadre de la continuité pédagogique.

Enfin, à noter que le port du masque sera fortement recommandé. Il sera même considéré comme « un geste de responsabilité et de respect envers autrui », a précisé Edouard Fritch. A cette fin, les associations artisanales vont être fortement incitées à confectionner des masques en tissu, une piste privilégiée à celle des importations en provenance de Chine. Quant à l’organisation du deuxième tour des élections municipales, il est visiblement « prématuré » d’en parler, a indiqué le haut-commissaire.

 

 

 123 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :