19 octobre 2020

Malgré sa liquidation, rien n’est perdu pour France-Antilles…

Xavier Niel, le fondateur et patron du groupe Iliad (Free), entend-il accrocher une nouvelle étoile à son tableau de chasse dans la presse ?

Après le groupe Le Monde (en tant que co-actionnaire) et Nice-Matin qu’il vient de racheter, le milliardaire s’intéresse de près au sort de France-Antilles.

Le seul quotidien des Antilles, fondé en 1964 par le magnat de la presse Robert Hersant, a été liquidé sans poursuite d’activité en janvier dernier après des années de difficultés et de relances avortées.

Xavier Niel a sollicité une audience au tribunal de commerce de Fort-de-France afin de formuler une offre, audience qui a lieu ce mardi. Ce lundi, le procureur de la République a effectué une requête pour une poursuite d’activité jusqu’au 10 mars pour que cette proposition puisse être examinée.

Rien n’est joué

Une démarche assez unique puisque la liquidation a été prononcée faute de repreneurs crédibles. France-Antilles était en redressement judiciaire depuis le 25 juin 2019.

« Il y a une demande de poursuite d’activité déposée par le procureur qui sera examinée au tribunal mixte de commerce, qui porte sur une poursuite d’activité jusqu’au 10 mars. Le but étant de permettre d’analyser une offre de reprise qui émanerait de M. Xavier Niel », a précisé Me Arnaud Celenice, avocat des salariés de France-Antilles Martinique.

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 39 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :