9 décembre 2022

Mélenchon et sa manif qui fait « pschitt »

Ce n’était pas un bide, mais certainement pas un triomphe.

La manifestation organisée le 16 octobre à Paris par la Nupes « contre la vie chère et l’inaction climatique » a rassemblé 140 000 personnes selon les organisateurs, et 30 000 selon la police, dont l’évaluation est confirmée par le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias.

Jean-Luc Mélenchon voulait ce cortège depuis juillet. Il a redit sur son blog le 11 octobre qu’il entendait en faire « le moment clef de la séquence politique » actuelle, « celui qui montrera le rapport de force central de la société : Macron contre le peuple/le peuple contre Macron ».

La ligne a été tenue. Les traditionnels slogans contre l’extrême droite ont été inexistants durant les quatre heures qu’a duré le défilé.

Tout au long du cortège, qui s’étirait de la place de la Nation jusqu’à la place de la Bastille, c’est la politique du gouvernement et le patronat qui étaient ciblés, pas le RN. « Macron change rien, je sens qu’ça bien », disait une pancarte portée par une manifestante. Les banderoles aux couleurs des Insoumis étaient omniprésentes, tout comme les visuels de la Nupes et ceux des communistes. La direction du PCF a décidé, il y a une semaine seulement, d’appeler à participer. Cela répondait manifestement à une demande de la base.

La direction confédérale de la CGT avait annoncé qu’elle ne viendrait pas. Elle y était quand même en force (à égalité avec Solidaires), représenté […] Lire la suite

source: Yahoo actualités

 371 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :