19 octobre 2021

Montée en puissance progressive pour l’Institut du cancer

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, poursuit la mise en œuvre effective de l’Institut du cancer de Polynésie française par la tenue, ce vendredi matin, du premier conseil d’administration de l’établissement.

Suite à la création de l’Institut du cancer de Polynésie française (ICPF) « Tahiarua Onohi Mihinoa a Tati, dit Tiurai » le 13 juillet dernier et à la nomination de son directeur, Christophe Moreau, qui prendra ses fonctions au 1er novembre 2021, c’est une première étape importante pour ce nouvel établissement et principalement pour les patients atteints d’un cancer qui pourront bénéficier prochainement des services offerts par l’établissement qui sera localisé dans un premier temps dans un bâtiment du Centre de la mère et de l’enfant (CME) à Pirae.

Après les travaux de réhabilitation nécessaire, l’ICPF s’installera dans le bâtiment dit de la Rotonde, à proximité immédiate du CHPF (Centre hospitalier de la Polynésie française), partenaire naturel de l’Institut pour les soins hospitaliers nécessaires à la prise en charge des patients, et en lien avec les structures de la Direction de la santé, l’objectif étant d’aller au plus près des patients. L’Institut, souhaitant fédérer l’ensemble des acteurs autour des patients, travaillera également avec les praticiens et établissements libéraux, ainsi que des associations de patients.

L’établissement a ainsi prévu une montée en puissance progressive avec, pour débuter, la mise en place d’un pôle de coordination de tous les acteurs de la cancérologie sur l’ensemble des archipels de la Polynésie française dont objectif est l’amélioration de la prise en charge des patients.

A compter du 1er janvier 2022, la cellule dépistage et le registre du cancer seront transférés de la Direction de la Santé vers l’Institut. Ces services déjà existants à la Direction de la santé seront inclus dans cette dynamique afin de mieux connaitre l’impact de la maladie en Polynésie en développant plus fortement le registre du cancer au sein de cette structure dédiée, et en adaptant les dépistages des cancers aux besoins de la population.

Afin de pérenniser les équipes de soins dédiées à l’oncologie et d’améliorer l’accès aux traitements innovants, un pôle de recherche clinique sera mis en place au sein de l’Institut pour participer à terme à des essais thérapeutiques européens.

Ainsi, l’ICPF a pour objectif de faire progresser la lutte contre le cancer en Polynésie française et d’organiser pour les Polynésiens l’accès aux pratiques les plus récentes et les plus efficaces contre cette pathologie, tels que le Tep scan, outil de traitement et de diagnostic majeur, évitant ainsi des évasans vers la Nouvelle-Zélande ou la France.

Son partenariat avec les centres experts de lutte contre le cancer UNICANCER, sa convention avec l’Institut National du Cancer (INCA) et le déploiement de nouveaux outils digitaux partagés contribueront également fortement à l’atteinte de ses objectifs.

source: gouvernement

 

 231 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :