26 novembre 2020

Municipales à Paris: Buzyn refuse d’être le « plan B »

François Bayrou va devoir trouver une autre candidate de substitution.

Agnès Buzyn a opposé mardi une fin de non-recevoir à l’idée, avancée par le président du Modem ce dimanche, qu’elle pourrait être un « plan B » de la majorité présidentielle pour les municipales à Paris.

Comme on lui demandait sur RTL si elle pourrait être ce “plan B”, la ministre de la Santé a répondu: “Non, pas du tout”. À Paris, “il y a un candidat investi par En Marche, c’est Benjamin Griveaux, je le soutiens”, a souligné la ministre. “Je souhaite également de tout de mon coeur que Cédric Villani se range derrière Benjamin Griveaux et que nous n’ayons plus qu’un candidat et pas de dissident”, a-t-elle ajouté.

Agnès Buzyn précise n’avoir “pas parlé” avec François Bayrou de son idée. “Je suis totalement et complètement investie sur mes dossiers, même si j’ai dit qu’un jour je me frotterai à une élection, à une candidature, mais ce n’est pas la ville de Paris”, a-t-elle ajouté.

L’Arlésienne de Borloo à Paris

Dimanche, le président du MoDem, allié d’Emmanuel Macron, avait affirmé que la majorité présidentielle pâtissait de la rivalité entre Benjamin Griveaux et le dissident Cédric Villani, et qu’elle devait viser “un plan B” pour avoir une chance de conquérir la capitale. François Bayrou avait donné son aval aux noms d’Agnès Buzyn ou de l’ancien ministre Jean-Louis Borloo.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Source: Yahoo actualités

 60 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :