20 septembre 2021

Nouveau record de production photovoltaïque

EDT ENGIE informe le public qu’un nouveau record de production photovoltaïque a été battu le vendredi 22 janvier 2021 à 11h30. L’entreprise investit ainsi dans la croissance neutre en carbone de la Polynésie.

Les 2 400 producteurs indépendants de Tahiti ont en effet fourni une puissance de 20,97 MW entre 11h30 et 12h00, qui représentait à ce moment presque 25% de la puissance appelée totale (81 MW) de l’île, soit l’équivalent de la production de deux groupes thermiques de la centrale de la Punaruu.

En application des règles de placement des énergies renouvelables, cette production photovoltaïque a été injectée en priorité dans le réseau électrique, par les équipes du dispatching de la centrale de la Punaruu.

Le photovoltaïque fatal ou photovoltaïque en toiture représente en 2020 une puissance totale installée de 33,5 MWc, soit 15% de la puissance installée totale de Tahiti, une production annuelle de 32.8 GWh, soit 92% de la consommation totale de Moorea et 10% de la consommation globale de Tahiti, dont la moitié est auto-consommée, et l’autre moitié est livrée et facturée aux réseaux de distribution d’EDT ENGIE et de Tahiti Sud Energie

Cette production photovoltaïque annuelle représente une économie de carburant de 10 000 000 de litres de gas-oil, soit l’équivalent de trois cents semi-remorques.

EDT ENGIE soutient pleinement le développement du photovoltaïque via sa mise en œuvre du verdissement énergétique partout où elle assure le service public de l’électricité. Conformément à la volonté de la Polynésie française et à son Plan de Transition Énergétique, EDT ENGIE poursuit le renouvellement de son parc thermique en développant des solutions innovantes permettant de repousser les limites de croissance des énergies renouvelables.

Avec des dossiers tels que Putu Uira, une batterie de secours de la puissance d’un groupe thermique de la centrale de la Punaruu, qui sera mise en chantier dans les semaines à venir et permettra d’accueillir 5 MW complémentaire de photovoltaïque dans 18 mois. Ou encore, Mata Ara, un dispositif de prévision à court terme (30 mn) de la production photovoltaïque qui dans six mois permettra au dispatching de la centrale de la Punaruu d’anticiper les variations rapides de cette énergie abondante mais très variable et encore imprévisible.

Source: EDT

 

 

 

 

 

 2,331 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :