29 janvier 2023

Nouvelle étude à charge contre la malbouffe

Le constat est sans appel: une étude, dévoilée par l’association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) ce lundi 28 novembre 2022 dénonce les menus pour les enfants des fast-foods proposés par sept grandes chaînes qui présentent un apport calorique excessif.
En effet, même si elle affirme qu’il est « possible de manger équilibré au fast-food » en choisissant un menu composé d’un burger, de légumes, de fruits et d’une boisson peu ou pas sucrée, l’association relève que « ces menus sont en réalité très peu choisis par les jeunes pour qui fast-food rime avec frites et soda ».

La CLCV souhaite donc attirer l’attention des consommateurs et notamment des parents. En préambule du communiqué de presse, elle rappelle que, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), près de 50% des enfants et 60% des adolescents consomment des produits issus de la restauration rapide. Or, l’étude de la CLCV met en exergue que les menus privilégiés par les jeunes « apportent des quantités excessives de calories, matières grasses, sel et sucre ».

Concrètement, les « versions gourmandes des menus enfants, avec frites et soda » représentent en moyenne 54 % des besoins caloriques quotidiens pour un enfant de 5 ans, 46 % pour un enfant de 9 ans et 59 % pour un adolescent. Des pourcentages exorbitants au regard de celui que devrait couvrir un déjeuner pour des jeunes de cet âge (environ 34%).

En 2010, déjà, l’association avait mené une étude sur quatre des sept chaînes analysées cette fois. En douze ans, McDonald’s, Quick, KFC et Brioche Dorée ont progressé inégalement. Ainsi, selon le communiqué de presse de la CLCV, « l’apport calorique moyen a eu plutôt tendance à diminuer pour les menus « légers », mais à augmenter pour les menus « intermédiaires » et « gourmands ».

source: Yahoo actualités

 371 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :