23 juillet 2024

Nouvelle minute de silence, le 7 août, pour Hiroshima et Nagasaki

0

-FILE PHOTO MARCH 1946 - This general view of the city of Hiroshima showing damage wrought by the atomic bomb was taken March 1946, six months after the bomb was dropped August 6, 1945. The 50th anniversary of the bombing of Hiroshima and the end of World War II is August 1995 - RTXFVJW

Après le premier tir français Aldébaran aux Tuamotu, le gouvernement de Moetai Brotherson veut que les Polynésiens se souviennent des bombardements nucléaires américains des 6 et 9 août 1945 sur Hiroshima et Nagasaki.

Le fait nucléaire dans la région pacifique et dans le monde, donne lieu à un travail de mémoire qui doit être constant. Une première remémoration s’est déroulée le 2 juillet 2023, date anniversaire du premier tir nucléaire perpétré par l’État français dans notre Pays, le tir Aldébaran, le 2 juillet 1966.

Le conseil des ministres a décidé, dans la foulée, de poursuivre ce travail de mémoire en prenant aussi en considération la date du 6 août 1945, date du bombardement par l’armée américaine de la ville d’Hiroshima.

Est donc proposé, à l’instar de la remémoration de la date du 2 juillet 2023, qu’une minute de silence soit observée par nos services, administrations et établissements publics, le lundi 7 août 2023 (le 6 août étant un dimanche), et que les drapeaux soient mis en berne dans notre espace public.

Le conseil des ministres a également relevé l’existence de plus de 8 000 municipalités dans le monde, dont la commune de Faa’a, qui ont fait la démarche de s’associer à Hiroshima, « Ville de la Paix ». Il est suggéré que toutes les communes de Polynésie française adoptent une délibération en ce sens et expriment leur solidarité avec la ville de Hiroshima.

extrait CM

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :