Nouvelle revalorisation du Smig « dans quelques semaines »

Dans son propos liminaire, lors de la séance extraordinaire à l’assemblée de la Polynésie française, le président Edouard Fritch a annoncé ce matin des mesures complémentaires de revalorisation salariale afin de tenir compte de l’inflation galopante.

Pour ne citer qu’un exemple, en raison des tensions à venir sur le cours mondial du blé, majoritairement produit en Ukraine ainsi qu’en Russie, le soutien de la collectivité polynésienne à l’importation de la farine devrait avoisiner le milliard de Fcfp.

Ces mesures, s’agissant en tous cas des agents de la Fonction publique, sont intégrées dans le premier budget modificatif du Pays pour l’exercice 2022 que les représentants ont adopté après la création du Fonds de protection sociale universelle.

Tout d’abord, en faveur du SMIG. Aux 2% accordés en décembre dernier par anticipation, s’ajoutera une revalorisation consécutive à l’augmentation de l’indice du coût de la vie aux premiers mois de l’année. « Cette mesure prendra effet dans quelques semaines, plus tôt que prévu par le protocole signé avec les syndicats au mois de décembre dernier », a précisé Edouard Fritch.

Ensuite, le point d’indice, qui sert de base de calcul du traitement des fonctionnaires figé depuis 2019 sera relevé de 1,5 point pour passer de 1015 à 1030 à compter du 1er mai 2022.

Dans ce prolongement, pour les ANFA, les agents non-fonctionnaires de l’administration, la revalorisation du point d’indice sera de 2 points.

Photo d’archives

 2,426 visiteurs total,  8 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :