25 novembre 2020

“On va pas s’excuser toute notre vie d’être nés dans des familles riches”

“Est-ce que vous vous excusez de votre patronyme?”

Invité de BFMTV ce dimanche 23 juin, soit quelques jours après son procès,  Patrick Balkany s’est expliqué sur les faits que la justice lui reproche. Et comme à l’audience, le maire de Levallois-Perret a oscillé entre coups de sang et gouaille culottée.

Le couple Balkany est soupçonné d’avoir caché 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment sous la forme de deux somptueuses villas, Pamplemousse aux Antilles et Dar Guycy à Marrakech. Une affaire devenue “un symbole de l’impunité des puissants”, pour citer les termes du Parquet national financier. Les Balkany ont reconnu une fraude fiscale et même une partie des faits de blanchiment. Isabelle Balkany avait, pendant l’instruction, admis avoir acquis grâce à un héritage familial la villa antillaise en 1997, via une société constituée au Liechtenstein par une fiduciaire suisse. Mais c’est tout.

Le baron des Hauts-de-Seine a toujours déclaré, comme son avocat Éric Dupond-Moretti que son patrimoine (avec Isabelle Balkany) provenait de leurs familles respectives. Alors quand les questions tournent autour de l’épaisseur dudit patrimoine, le principal intéressé s’agace. “On va pas s’excuser toute notre vie d’être nés dans des familles riches”, s’est-il indigné avant de demander à la journaliste de BFMTV Apolline de Malherbe si elle s’excusait de son patronyme. “Non, vous en êtes fière. Eh bien nous aussi on est fiers du notre. On est fiers de nos origines et de nos parents”, a-t-il directement enchaîné.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Source: Yahoo actualités

 44 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :