30 octobre 2020

Partenariat renforcé et étoffé avec la Fondation FACE

Une convention-cadre portant sur un partenariat en matière d’emploi, de formation professionnelle, de numérique, de modernisation de l’administration, de solidarité et de l’éducation a été signée, vendredi après-midi, dans le quartier Micheli, à Pirae, en présence notamment du président Edouard Fritch, et des responsables de FACE (Fondation Agir contre l’exclusion).

La signature de cette convention était prévue depuis déjà plusieurs mois mais celle-ci avait dû être décalée du fait d’abord des élections communales, puis de la gestion sanitaire relative au covid-19. La convention-cadre signée résulte d’une concertation entre FACE et les quatre ministères concernés par ces différentes thématiques. Elle porte sur le fait d’assurer le relai entre les services du Pays et la population très éloignée de l’emploi, de proposer des solutions alternatives aux freins périphériques à l’emploi, ou encore de renforcer l’action menée par les services du Pays en matière d’employabilité durable.

Elle a pour objectifs de garantir l’égalité numérique grâce aux projets d’inclusion numérique, de mettre l’usager au centre de la e-administration, de favoriser le raccrochage scolaire et de renforcer le lien écoles/entreprises ainsi que de garantir une employabilité durable. Sur cette dernière thématique, par exemple, des actions de sensibilisation autour du savoir être en entreprise, et des sessions de jeux d’entreprises, pourront être organisées dans les collèges et lycées de Polynésie française. 

Le partenariat entre le Pays et FACE existe depuis déjà depuis plus de trois années. L’expérience avec FACE s’est concrétisée notamment par l’opération « course à l’emploi » qui se tient chaque année, sous le chapiteau de la Présidence. D’autres actions de formation et d’insertion sociale et professionnelle ont également été réalisées par FACE.

Le président a rappelé qu’il était présent lors de l’assemblée générale fondatrice de la Fondation FACE et qu’il soutient les objectifs et les actions de cette entité qui consistent à lutter, au quotidien, contre l’exclusion. Il a salué le pragmatisme des acteurs de la société civile qui constituent cet organisme.

Le jardin partagé, réalisé avec les familles du quartier Micheli, qui a servi de cadre à la signature de convention, en est ainsi un bel exemple. Il s’agit d’un projet de solidarité productive qui permet aux familles de cheminer vers la voie de l’autonomie. En tant que président et maire de Pirae, Edouard Fritch a tenu à remercier FACE d’avoir aidé à la mise en place de ce jardin partagé, en impliquant donc pleinement les familles de ce quartier.

A l’instar de cet exemple de jardin partagé dans le quartier Micheli donc, le président a formulé le vœu que le Pays et FACE continuent à œuvrer ensemble au mieux et ce pour le bien des familles polynésiennes.

Communiqué du gouvernement

 97 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :