25 octobre 2020

Pas de chômage partiel pour les salariés d’Amazon

La direction d’Amazon a indiqué, lundi 4 mai, avoir fait « une demande de chômage partiel » pour ses six sites français dont l’activité a été suspendue, « soit environ 10 000 personnes ». Cette demande « n’a pas abouti », selon le groupe.

Le ministère du Travail a confirmé avoir reçu une demande « jeudi » et l’avoir refusée, sans plus de précision.

« La récente décision de la Cour d’appel de Versailles a évidemment eu un impact sur notre activité en France (…). Dans ce cadre, nous avons également sollicité une aide, comme ont pu en bénéficier d’autres entreprises en France », a précisé la direction d’Amazon, dans un courriel à l’AFP. La plateforme été sommée par la cour d’appel de versailles de procéder à une évaluation des risques liés à la crise du coronavirus avec les représentants du personnel et de réduire son activité d’ici là, sous astreinte de 100 000 euros par infractions constatée.

Une demande « proprement indécente », selon les syndicats

Le groupe a préféré fermer ses entrepôts jusqu’au 5 mai inclus. « Notre activité logistique est techniquement complexe et l’astreinte de 100 000 euros (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 35 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :