3 juillet 2022

Pas de politique de la jeunesse sans consulter les jeunes!

Depuis la nomination du ministre de la Jeunesse, et de la Prévention contre la délinquance, en charge des Sports, Naea Bennett, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a fait de la jeunesse, une priorité.

En effet, cet engagement fort et tangible s’est traduit par une augmentation des moyens consacrés par le Pays, à la politique de jeunesse.

Grâce à une méthode de travail fondée sur la concertation, le partenariat et l’ancrage territorial, le Gouvernement a souhaité associer les jeunes, mais aussi les représentants d’associations, des communes et des communautés religieuses, à l’élaboration des objectifs opérationnels du plan de jeunesse 2022 – 2027.

Pour rappel, vendredi dernier, à l’Institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF), le ministre Naea Bennett a procédé à la restitution de ces travaux, réalisés par les jeunes, et pour les jeunes.

Ces travaux vont permettre des avancées très concrètes dans la vie de tous les jeunes. Elles seront également déployées dans tous les secteurs.

A la suite de ces travaux, un comité de jeunesse réunissant les jeunes des communes, sera mis en place dès le 24 juin prochain, par le ministre de la Jeunesse. Co-présidé par un jeune et le ministre lui-même, il constituera une plateforme de concertation locale, qui aspire à favoriser une véritable participation des jeunes à la politique de jeunesse.

« Pas question de faire de la politique de jeunesse sans consulter les jeunes », a indiqué Naea Bennett. Le Gouvernement entend ainsi encourager les jeunes à prendre leur destin en main.

source: Gouvernement

 339 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :