24 octobre 2020

Pédophilie au sein de l’Eglise: Barbarin relaxé

Le cardinal Philippe Barbarin a été relaxé, jeudi 30 janvier, en appel, du chef de « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs » pour lequel il avait été condamné en première instance à six mois de prison avec sursis, le 7 mars 2019.

En mars 2019, le tribunal correctionnel avait condamné l’archevêque de 69 ans à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé à la justice les agressions sexuelles commises par Bernard Preynat sur de jeunes scouts entre 1971 et 1991. Le jugement pour ce dernier sera rendu le 16 mars.

« Cette injustice est aujourd’hui réparée (…) le cardinal Barbarin est innocent », s’est félicité l’un de ses avocats, Jean-Félix Luciani, après le rendu de l’arrêt de la cour d’appel.

Il avait demandé pardon pour ses « propres fautes » lors d’une messe

En première instance, les juges avaient estimé qu’en ne dénonçant pas à la justice les actes qui lui avaient été rapportés par une victime en 2014, Philippe Barbarin avait choisi de « préserver l’institution ».

Le primat des Gaules en titre, dont le pape a refusé la démission, avait immédiatement interjeté appel, ne s’estimant pas coupable devant la justice des hommes – il avait en revanche demandé « pardon pour [ses] propres fautes » lors d’une messe. « Je (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 28 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :