18 octobre 2021

Peine de prison automatique pour les agresseurs de policiers

À droite, l’offensive d’Emmanuel Macron sur la sécurité ne convainc pas.
Très critiqué par l’opposition sur son bilan en la matière, le président de la République s’est rendu lundi à Montpellier  pour visiter un commissariat, mais aussi un quartier difficile de la ville.
Le même jour, dans un entretien au Figaro, il défendait sa stratégie sécuritaire, à un an de la présidentielle, promettant notamment de tenir son objectif de 10.000 policiers supplémentaires d’ici à 2022. Autant d’annonces qui sont loin d’impressionner Xavier Bertrand, Invité mardi d’Europe 1, le patron de la région Hauts-de-France, candidat pour 2022, accuse l’hôte de l’Elysée de ne pas assez soutenir les forces de l’ordre, et présente plusieurs mesures qu’il adopterait s’il était élu.

« Nous sommes un des rares pays au monde où tous les jours, il y a des agressions contre l’Etat, une mise en cause des forces de l’ordre, et qu’il n’y a pas de riposte », regrette Xavier Bertrand, déplorant un « sentiment d’impunité » et un « processus de décivilisation ».

« Il faut une riposte de l’Etat », réclame l’ex-LR. Et le candidat à la prochaine élection présidentielle annonce une mesure concrète qu’il instaurerait s’il arrivait au pouvoir. « Je mettrai en place un texte constitutionnel, et je demanderai aux Français de se prononcer dessus dès l’automne qui suivra les élections », assure-t-il.

Lire la suite sur Europe1

source: Yahoo actualités

 436 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :