28 octobre 2020

Perliculture: un plan de mesures post-crise sanitaire en préparation

Dans le cadre du plan de sauvegarde économique pour lutter contre les effets liés à l’épidémie du Covid-19, le vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, a mis en place plusieurs mesures spécifiques pour préserver les emplois et accompagner les professionnels de la perliculture.

Ces mesures sont notamment le moratoire sur les redevances d’autorisation d’occupation temporaire maritime en faveur des fermiers perlicoles et l’exonération sur la taxe d’exportation de perles de culture de Tahiti (DSPE).

Le ministre de l’Economie bleue souligne que la priorité du gouvernement est d’aider les familles qui n’ont plus aucune rentrée financière du fait du confinement, en permettant à chaque acteur perlicole de préserver sa trésorerie pour traverser cette crise sanitaire, et par la suite économique, qui s’en suivra.

En ces temps de crise exceptionnelle, l’esprit de responsabilité et le devoir de suggestion demeurent des principes permanents qui doivent animer aussi bien les services de l’administration, mais également les perliculteurs.

Il exhorte les professionnels du secteur (producteurs, négociants, bijoutiers, associations, services administratifs) à ne pas se tromper de combat. A ce jour, chaque professionnel a la responsabilité des produits qu’il met sur le marché et de la qualité qu’il veut promouvoir.

Le ministre prépare avec les équipes mobilisées un plan de mesures post-crise sanitaire qui sera présenté au conseil de la perliculture. Des mesures fortes devraient être prises dès le rétablissement des marchés internationaux, en tirant collectivement les leçons de la situation. Aucune piste n’est écartée.

Le vice-président rappelle les règles de prudence face au coronavirus et encourage les professionnels de la perliculture et leur famille à respecter les gestes barrières et à prendre soin d’eux.

Communiqué du gouvernement

 77 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :