Plus de 11 milliards Fcfp consacrés aux équipements structurants en 2021

Le budget d’investissement 2021 du ministère de l’Equipement et Grands Travaux s’élève en 2021 à 11,8 milliards de Fcfp en autorisations de programme et  9,2 milliards en crédits de paiement.

L’ensemble des cinq archipels bénéficiera des investissements dans les domaines routiers, aéroportuaires, maritimes et dans la défense contre les eaux.

Sur les 11,805 milliards d’AP, 40 % iront aux Iles-du-Vent, 16 % aux Iles-sous-le-Vent, 21 % aux Tuamotu-Gambier ; 10 % aux Marquises, 2 % aux Australes et 11 % concernent des opérations communes à tous les archipels.

En analysant par secteur d’intervention – dotation du 3IF et des fonds propres – la répartition du BP 2021 concernera pour 47 % les travaux routiers, 24 % les travaux maritimes, 11 % les travaux de défense contre les eaux et 10 % les équipements aéroportuaires.

L’an prochain, le Port Autonome de Papeete, de son côté, investira plus de 4.5 milliards de Fcfp dans le démarrage de grands chantiers d’infrastructures : le nouveau quai au long cours ; un nouveau quai de cabotage ; le terminal de croisière international intégrant un parking souterrain de 205 places ; enfin les aménagements de la marina d’Uturoa.

Quatre opérations arriveront à leur terme en 2021 : le nouveau quai de pêche de 40 m de long au droit du futur bâtiment de mareyage à Papeava ; les aménagements des quais du port de Vaiare pour l’arrivée en avril 2021 du ferry Terevau Piti ; la réalisation d’une promenade piétonne de plus d’un kilomètre le long de la digue ouest à Motu Uta ; la rénovation complète de la cale de halage avec la remise à neuf du ber et sa mise aux normes environnementales.

Concernant les transports, la délégation de service public du réseau Tere Tahiti a permis de renouveler le cadre réglementaire et financier grâce à une contractualisation plus efficiente.

A terme, le renouvellement, le renforcement de la flotte de matériels roulants (240 autobus urbains et interurbains neufs) et la mise en œuvre des systèmes de transports intelligents (billettique, aide à l’exploitation, l’information des voyageurs en temps réel…) ainsi que la mise en place progressive des infrastructures dédiées aux transports publics, permettent de proposer à la population une solution de transport fiable, sécurisée et confortable.

Le déplacement des populations par les transports en commun reste une préoccupation du gouvernement. C’est pourquoi, et malgré la diminution des recettes fiscales, l’effort financier du Pays sera maintenu pour 2021, avec une contribution financière de 1,2 milliard de Fcfp, au titre de la délégation de service publique.

extrait discours d’Edouard Fritch – photo d’archives

 

 613 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :