30 novembre 2020

Pour Deschamps, Benzema a franchi la ligne blanche!

Entre Didier Deschamps et Karim Benzema, les tensions sont toujours là.

Souvenez-vous, avant l’Euro 2016, le numéro 9 du Real Madrid avait sous-entendu dans les colonnes du média espagnol Marca, que le sélectionneur de l’équipe de France ne l’avait pas choisi dans la composition des Bleus, pour des raisons racistes. « Il a cédé à la pression d’une partie raciste de la France », avait-il lancé. Un discours qui reste encore en travers de la gorge du champion du monde de football.

Dans une interview accordée à Europe 1 pour l’émission Face aux auditeurs qui sera diffusée le dimanche 13 janvier à 20 heures, Didier Deschamps est revenu sur ces propos cinglants, avec beaucoup d’amertume. « Ca restera », a-t-il d’abord lâché avant de poursuivre : « Et que certains puissent se permettre de tenir des discours qui amènent à des conséquences qui dépassent tout entendement, ça, je n’oublierai jamais, forcément. On vit avec, mais, à ce moment-là, j’ai considéré que la ligne blanche avait été franchie et quand on franchit la ligne blanche, il y a un point de non-retour. »

L’entraîneur de 50 ans s’est à nouveau défendu : « Je sélectionne des joueurs français, ils sont tous français et ça ne m’est jamais arrivé de ne pas sélectionner quelqu’un pour des raisons de couleur ou de religion », a-t-il insisté. Et d’ajouter : « Dans l’autre sens, ça ne m’arrivera pas de sélectionner quelqu’un sur ces mêmes critères, parce que ce serait aussi grave, si ce n’est pire. » (…)

Lire la suite sur Closermag.fr

Source: Yahoo actualités

 103 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :