18 septembre 2020

Pour une vaccination universelle gratuite contre le papillomavirus

Cinquante sociétés savantes et syndicats médicaux demandent aux pouvoirs publics une « vaccination universelle gratuite ou remboursée, sans distinction de sexe ou de risque » contre le papillomavirus.

Vacciner indifféremment les filles et les garçons permettrait de limiter la propagation de ce virus responsable de nombreux cancers. Le but est de rassurer l’opinion publique en augmentant la couverture vaccinale des populations déjà ciblées et en rétablissant activement la vérité scientifique vis-à-vis de « ces vaccins très bien tolérés ».

20 minutes rapporte en effet que la couverture vaccinale chez les jeunes filles avoisine les 20%, loin de l’objectif fixé par le plan cancer de 60 %.

Le collectif scientifique préconise « d’organiser un dépistage efficace » avec l’utilisation des tests de détection de la présence de ces virus dans des prélèvements de cellules.

Cet appel rendu public ce mercredi 20 mars réunit très largement les acteurs de la santé : académies (médecine, chirurgie, pharmacie, sciences infirmières), collèges et syndicats professionnels (infirmiers, de sages-femmes, CSMF…), institutions (Ligue contre le Cancer, agence de l’OMS pour le cancer/CIRC/IARC) ainsi que des personnalités scientifiques comme les Prs René Frydman (gynéco-obstétrique) et Alain Fisher (immunologie pédiatrique, Collège de France).

Pour rappel, en France la vaccination est déjà recommandée et remboursée en France pour trois types de personnes : les jeunes filles de 11 à 14 ans (rattrapage possible jusqu’à 19 ans révolus) ; les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH) jusqu’à 26 ans, et les patients immunodéprimés. Les hommes représentent pourtant un tiers des cancers liés à ces virus et la moitié des personnes touchées par des verrues génitales.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 16 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :