28 octobre 2020

Près de la moitié des Français avouent l’usage du smartphone au volant

Les automobilistes font aujourd’hui attention aux grands excès de vitesse et à la forte alcoolémie.

Problème : ils n’arrivent pas à se passer de leur téléphone, devenu un « fléau » sur les routes en quinze ans, selon une étude Axa Prévention publiée mercredi 19 juin. 70% des automobilistes disent l’utiliser en conduisant.

Presque la moitié (46%) s’en sert pour passer un appel (contre 22% en 2004), un sur quatre (25%) pour consulter ou envoyer un SMS au volant, plus d’un sur deux (54%) pour se guider… Ces chiffres deviennent encore plus alarmants chez les 18-24 ans, qui sont 83% à dire se servir de leur smartphone au volant. Selon la Sécurité routière, le téléphone est impliqué dans au moins un accident sur dix.

Une évolution des comportements à risque

Les comportements à risques ont changé sur les routes, relève l’association Axa Prévention qui mène chaque année depuis 2004 un baromètre sur les comportements des Français au volant. La vitesse et l’alcool, causes historiques et désormais très connues d’accidents mortels, sont en net recul.

En 2004, 19% des Français déclaraient prendre le volant après avoir bu plus de quatre ou cinq verres d’alcool ; en 2019, ils ne sont plus que 6%. Concernant les grands excès de vitesse, ils ne sont plus que 11% en 2019 à reconnaître rouler à 160-170 km/h sur (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 33 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :