Projet d’armurerie: le Pays veut être consulté

Le conseil des ministres a pris connaissance d’une communication sur l’ouverture d’une armurerie et a décidé d’adresser un courrier au haut-commissaire de la République en Polynésie française.

Dans ce courrier, il a officiellement fait connaître ses réserves sur l’ouverture d’un nouveau commerce d’armes à Tahiti; ndlr: dossier toujours à l’instruction dans les services de l’Etat.

En effet, en Polynésie française, la vente d’armes n’est pas un commerce comme un autre. Elle heurte profondément les consciences et inquiète nos concitoyens en cette période de crise sanitaire, économique et sociale.

Le Gouvernement est très attaché à être consulté sur l’ouverture de ce type d’établissement et demandera aux autorités nationales une réforme du code de la sécurité intérieure sur ce point.

Source: conseil des ministres

 815 visiteurs total,  4 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :