26 octobre 2020

Quelques « sushis » pour la gastronomie japonaise…

En 2013, la France est devenue le premier consommateur de spécialités japonaises. Depuis, 22% des Français en mangent au moins une fois par mois. Produit tendance à la fin des années 1990, le sushi est désormais un produit accessible et intégré dans la gastronomie française.

Aujourd’hui, près de 50% des Français déclarent tout de même ne pas consommer de produits japonais. Sans grande surprise, ceux qui en mangent le plus sont les 20-34 ans, résidant le plus souvent à Paris ou en région parisienne. Une zone géographique où l’offre en restauration japonaise est bien plus développée et haut de gamme que dans le reste de l’Hexagone. Sur les 1500 restaurants japonais recensés en France en 2015, les deux tiers se trouvent en Île-de-France.

Malgré tous ces chiffres encourageants pour la restauration japonaise, les acteurs principaux du secteur en France sont en peine. En 2014, après une année difficile, Planet Sushi, le numéro deux du sushi en France, est placé en procédure de sauvegarde. Une procédure collective qui protège les entreprises en difficulté en suspendant le paiement de dettes à l’ouverture de la procédure. Charles-Henri Carboni, l’administrateur judiciaire en charge du dossier de Planet Sushi, déclarait « Seuls les plus costauds survivent », un constat validé par la disparition de certains acteurs comme la chaine Sushi West.

Même procédure de sauvegarde pour Matsuri,…

Lire la suite sur BFM Business

Source: Yahoo actualités

 90 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :