19 octobre 2021

Rapprochement « trop compliqué » entre Carrefour et Auchan

Le distributeur Carrefour a refusé une proposition de rapprochement avec Auchan, propriété de l’Association familiale Mulliez (AFM), après des mois de discussions entre les deux géants français des hypermarchés.

« Les conditions étaient trop compliquées », a dit une source proche du dossier.

Confirmé ce week-end par Le Figaro et Les Echos, l’arrêt des discussions a été prononcé jeudi dernier par le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard.

Les discussions ont duré cinq mois. « Jusqu’à jeudi soir tout était sous contrôle dans le sens où tout le monde travaillait […] et on en était à choisir la date de l’annonce », indique-t-on de même source, qui s’étonne: « Donc ils ont été touchés par la Vierge en une nuit, en se disant +mon Dieu ça fait cinq mois qu’on se fourvoie ?+ ».

Contactés par l’AFP, les distributeurs n’ont pas souhaité faire de commentaire.

Plusieurs projets auraient été avancés, l’un d’entre eux prévoyant une prise de contrôle de Carrefour par Auchan, à la suite d’une offre publique d’échange. Les débats se seraient concentrés autour du prix, qui aurait été proposé à 21,50 euros par action selon Les Echos, dont plus de 70% en numéraire et un peu moins de 30% en actions Auchan. Cette offre aurait valorisé Carrefour à 16,5 milliards d’euros, selon le quotidien économique.

Alexandre Bompard a rejeté l’offre en raison de la « difficulté à estimer la valeur des actifs d’un groupe familial non coté », indiquent Les Echos.

« N’importe qui pourrait contester la valeur de l’action », a justifié une source proche lundi auprès de l’AFP.

Cette offre était supérieure à celle du groupe d’alimentation canadien Couche-Tard, qui avait proposé en janvier 20 euros par action. Ce projet avait été abandonné face à l’opposition du gouvernement français.

source: Yahoo actualités

 271 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :