4 décembre 2021

Recrudescence des cas de covid: ne pas baisser la garde !

Dans un communiqué, le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, appelle les Polynésiens et les Polynésiennes à ne pas baisser la garde car la situation sanitaire est à nouveau fragile.Depuis le mois de mai dernier, la réouverture progressive et contrôlée des frontières permet au territoire de concilier sécurité sanitaire et reprise économique.

Le dispositif commun État-Pays se traduit par le maintien des motifs impérieux pour les personnes non vaccinées et par un protocole sanitaire strict à l’arrivée en Polynésie-française.

Toutefois, dans un contexte sanitaire international de reprise généralisée de l’épidémie, la Polynésie-française connaît depuis quelques jours une augmentation significative du nombre de cas positifs (en majorité au variant « delta ») et une augmentation du nombre de personnes hospitalisées en raison du COVID.

Après plus d’un an d’efforts collectifs, le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain appelle les Polynésiens et les Polynésiennes à ne pas baisser la garde car la situation sanitaire est à nouveau fragile.

Le représentant de l’Etat demande la bonne application des gestes barrières et des règles de distanciation sociale.

Il rappelle que le port du masque doit être systématique dans les zones de forte concentration de personnes et dans les établissements recevant du public.

Il encourage tous ceux qui ne présentent pas de contre-indication médicale à se faire vacciner au plus vite pour se protéger et protéger les autres.

Enfin, le haut-commissaire rappelle qu’en vertu du principe de réversibilité qui encadre l’allègement des contraintes sanitaires depuis plusieurs mois, une évolution défavorable et continue de la situation sanitaire pourrait imposer un retour à des règles plus strictes par l’État et le Pays.

C’est dans ce contexte de vigilance que se déroulera la visite officielle du Président de la République au fenua. Par mesure d’exemplarité et pour que ce déplacement se déroule dans les meilleures conditions, le chef de l’État et l’ensemble de sa délégation seront vaccinés et soumis aux différents tests prévus par le protocole applicable aux voyageurs qui se rendent en Polynésie-française.

Photo d’archives

 

 842 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :