25 octobre 2020

Recul gouvernemental sur la consigne des bouteilles en plastique

C’était pourtant l’une des mesures phares du projet de loi antigaspillage.

Après un bras de fer avec les collectivités, l’Assemblée a voté ce mercredi 18 décembre le “compromis” du gouvernement, qui leur laisse jusqu’en 2023 avant la mise en place éventuelle de la consigne des bouteilles en plastique et propose des expérimentations.

L’amendement a été voté à 100 voix contre 59, après plus de deux heures de débats, parfois houleux. Dans son projet initial, l’exécutif espérait généraliser la consigne mais a dû reculer face à l’hostilité des professionnels du recyclage et des associations d’élus.

Dans le “compromis” gouvernemental, les collectivités devront prouver qu’elles sont capables d’atteindre les objectifs européens de collecte des bouteilles en plastique, sans en passer par la consigne pour recyclage. Un “point d’étape” sera fait en 2023, pour “décider du déploiement de dispositif de consigne en cas d’écart avec la trajectoire cible”, a expliqué la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne. En attendant, des expérimentations sont possibles dans “les territoires volontaires”, notamment dans les “Outre-mer”.

Le sujet a pris “une importance disproportionnée ces dernières semaines, alors que le projet de loi (antigaspillage) ne se résume pas à la consigne”, a insisté Élisabeth Borne, venue soutenir la secrétaire d’État Brune Poirson en charge du texte.

Source: Yahoo actualités

 28 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :