15 juillet 2024

Réforme des retraites: le compte n’y est pas!

0

Afin que sa réforme des retraites soit adoptée, le camp présidentiel, dont la majorité à l’Assemblée nationale est relative, nécessite une quarantaine de voix. Seule le droite et ses soixante-deux députés semblent en mesure de lui apporter. Pour l’instant, même s’il est difficile de faire un décompte précis, le compte n’y est pas.

Et pour cause: les violons sont toujours désaccordés chez Les Républicains (LR). Si les chapeaux à plumes de la formation sont favorables au texte, une partie du groupe parlementaire continue de s’y opposer.

En l’état, on en dénombre entre dix et vingt. Il ne s’agit pour l’heure que d’un aperçu établi à partir des prises de position publiques et des diverses observations de membres du parti auprès de BFMTV.

Les élus réfractaires jugent que le gouvernement et la majorité n’ont pas été assez loin sur certaines propositions concernant les carrières longues ou la prise en compte des femmes. Ce sont, le plus souvent, des proches d’Aurélien Pradié, devenu co-numéro deux du parti et chantre d’une « droite populaire ».

Ils peuvent également compter sur le soutien de Xavier Bertrand. S’il n’est pas parlementaire, celui qui se rêve toujours un destin présidentiel a multiplié les apparitions médiatiques ces dernières semaines. L’objectif: dénoncer une réforme « profondément injuste », destinée, selon lui, « aux gens qui vont bien ».

Dans ce groupe, cinq à six députés seraient sur une ligne plus dure. Ils font part de leur hostilité ferme au report de l’âge légal de 62 à 64 ans, compris dans la réforme. En cause, la difficulté « à défendre la réforme dans leurs circonscriptions, à cause du poids local du Rassemblement national (RN) ou de La France insoumise (LFI) », analyse un stratège.

Le député de l’Oise Maxime Minot, celui de l’Ardèche Fabrice Brun ou celui du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, sont parmi ceux-là. « Attention, à la fin, ils peuvent aussi se faire oublier ou ne pas voter » s’interroge un de leurs collègues, dans le cas où le débat parlementaire serait finalement favorable aux LR.

source: Yahoo actualités

 

 

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :