29 janvier 2023

Règlement de comptes à O.K Amuitahiraa

Alors que les élections territoriales d’avril 2023 approchent à grands pas, la nervosité gagne certains états-majors politiques.

A l’instar du Amuitahiraa nunaa maohi (ex-Tahoeraa) de Gaston Flosse qui, sur les réseaux sociaux, s’est fendu d’un cinglant communiqué à l’adresse de l’un de ses anciens membres, à savoir: le représentant à l’assemblée James Heaux.

Il faut dire le journaliste à Polynésie 1ère qui continue d’exercer, malgré son mandat à Tarahoi, a – semble t-il ? – trouvé de plus verts pâturages dans les rangs des indépendantistes.

Situation plutôt cocasse pour celui qui émarge sans vergogne au sein d’une société audiovisuelle financée à grands frais par les contribuables métropolitains. Dans quelles conditions ? A quel niveau de revenus ? Difficile à savoir…même si le Amuitahiraa soutient que le journaliste percevrait « plus d’un million de francs par mois ». En plus de son indemnité d’élu à l’assemblée pour plus de 500 000 Fcfp…

Mais là n’est pas le principal grief fait à James Heaux!

En effet, le Amuitahiraa n’apprécie pas du tout de voir son ancien « poulain » chercher à débaucher des « agents de proximité » en vue de la campagne qui s’annonce. Il faut dire que depuis le changement de doctrine opéré il y a quelques mois, le mouvement de Gaston Flosse s’est sensiblement rapproché des thèses indépendantistes au point, certainement, de déboussoler ses militants et sympathisants dans la perspective d’un deuxième tour. A Plus forte raison s’il n’avait pas la chance d’y accéder!

Photo d’archives

 408 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :