4 juillet 2022

Restitution des Journées polynésiennes du handicap

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, la ministre des Solidarités, en charge des personnes non autonomes, Virginie Bruant, et la présidente de l’association Huma Mero et de la fédération Te niu o te huma, Henriette Kamia, ont procédé à la restitution des Journées polynésiennes du handicap, mardi après-midi, à la Présidence.

L’occasion de faire un bilan de la cinquième édition des Journées polynésiennes du handicap, qui se sont tenues du 26 au 29 avril au parc Aorai Tini Hau.

Ces JHP ont permis de réunir autour d’une table, les forces vives du Pays, de l’administration comme du privé, pour penser ensemble, une Polynésie plus inclusive. Elles ont également permis de faire un bilan des avancées réalisées dans le cadre du schéma directeur du handicap 2021–2026, et de se fixer de nouveaux objectifs pour les années à venir.

Pour rappel, les assises polynésiennes du handicap, créées en 2017, ont vocation à rassembler les forces vives du Pays, autour de thématiques, afin de construire ensemble, une feuille de route.

La thématique du handicap concerne tous les domaines de la vie, et pour cette année 2022, les APH se sont intéressées à deux thématiques : l’inclusion socioprofessionnelle des travailleurs handicapés, et l’accessibilité.

Les Assises de l’insertion professionnelle se sont déroulées le mardi 26 avril dernier, avec un total de 47 participants, dont principalement des services publics et organismes du Pays, des représentants du monde du handicap et des particuliers, des représentants d’entreprises, et des représentants de communes. Pour rappel, l’insertion professionnelle a été une thématique phare des assises 2017, 2018 et 2019, donnant notamment lieu aux avancées suivantes : l’extension de l’obligation d’emploi des travailleurs reconnus handicapés (OETH) à la fonction publique territoriale, depuis 2018, un partenariat qui perdure encore aujourd’hui, avec direction générale des ressources humaines de Polynésie française (DGRH), la simplification des démarches des travailleurs reconnus handicapés, depuis 2019, avec le service de l’emploi (SEFI), le financement de postes chargés d’inclusion sociale et professionnelle de proximité, qui a été prise en charge 2019 et 2022, par la direction des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE), l’adoption d’une loi du Pays pour le cumul de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), avec un revenu professionnel, en 2020, une convention avec le SEFI et le service interentreprises de santé au travail (SISTRA) pour obtenir un avis médecine de main d’œuvre, une demande des entreprises notamment pour les sécuriser, en 2020 et une communication multisectorielle et formations référents RH, depuis 2019.

Plusieurs pistes ont d’ailleurs été présentées pour favoriser l’insertion professionnelle.

Les Assises de l’accessibilité se sont déroulées le jeudi 28 avril dernier, avec un total de 51 participants, dont principalement des services publics et organismes du Pays, des représentants du monde du handicap et particuliers, des représentants d’entreprises, et des représentants de communes. Pour rappel, la thématique de l’accessibilité a été partiellement évoquée en 2017 et 2019. Ces échanges ont donné lieu aux partenariats et avancées suivantes : la nouvelle délégation de service public, incluant des mesures d’accessibilités en 2018, et l’aide au permis de conduire en 2021, avec la direction des transports terrestres (DTT), l’aide à la revitalisation des petits commerces et restaurants qui permet de financer la signalétique, mais également l’accessibilité de ces petits commerces, en 2019, avec la direction générale des affaires économiques (DGAE), la cartographie de l’accessibilité des établissements scolaires, en 2021 avec la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), les actions de sensibilisation à l’accueil en 2020, et un projet de référentiel en 2021, avec la direction de la modernisation et des réformes de l’administration (DMRA), l’augmentation de l’obligation de logements adaptés, en 2021, avec la direction de la construction et de l’aménagement (DCA) et des conventions avec les communes de Mahina et Pirae depuis 2019, une charte avec Arue, et très bientôt avec Punaauia et Papeete.

Plusieurs pistes ont d’ailleurs été présentées pour favoriser l’accessibilité.

Le président Edouard Fritch s’est exprimé à l’occasion en indiquant que : « Notre société est plus forte quand les différences s’additionnent dans un esprit de co-responsabilité. Femmes et Hommes de talents, citoyens-acteurs hors-pair, personnes extraordinaires, vous contribuez chaque année à nous rapprocher de notre projet de société plus forte, plus solidaire et donc plus compétitive ».

A partir du communiqué

 372 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :