21 octobre 2020

Réunion à Paris du Conseil de surveillance de l’IEOM

Le vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Economie et des Finances, Teva Rohfritsch, a participé, mardi, à la réunion du Conseil de surveillance de l’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM) qui s’est tenue à Paris.

Cette instance de décision, qui se réunit deux fois par an, permet aux représentants des trois pays et territoires français du Pacifique (Polynésie française, Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna) d’échanger sur des sujets de portée économique, bancaire et monétaire.

Au cours de cette réunion, Teva Rohfritsch est intervenu pour faire un point sur la conjoncture économique de la Polynésie française qui se présente favorablement en cette fin d’année 2019, à l’instar, si ce n’est mieux que l’exercice 2018. Il en a profité également pour dresser un tableau détaillé des indicateurs clés de l’économie polynésienne, toujours en croissance.

Le vice-président a également évoqué le vote par l’assemblée du budget primitif 2020, en augmentation de 3,3% par rapport à 2019. Il a souligné que le contexte économique actuel permet à la Polynésie française de dégager des capacités supplémentaires d’accompagnement de la création et du développement des acteurs économiques, de soutenir l’investissement des entreprises et des ménages mais également d’amplifier les efforts de solidarité envers les plus démunis de notre société.

Le budget de l’IEOM, un point sur la situation monétaire et bancaire de la zone d’émission Fcfp, ainsi que l’avancement du plan stratégique « Ambitions 2020 », ont également été présentés aux membres du Conseil.

Le prochain Conseil de surveillance devrait être réuni en mai 2020.

Communiqué du gouvernement

 41 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :