31 octobre 2020

Soirée promotionnelle à Paris pour redonner confiance de venir en Polynésie

A l’occasion d’une soirée organisée mercredi à Paris par Tahiti Tourisme, dans les Salons France-Amériques, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, ont fait un point sur la situation du marché français depuis la reprise de l’activité touristique en Polynésie en juillet dernier.

L’événement, auquel étaient conviés les partenaires touristiques commercialisant la destination Tahiti et ses îles en France, voyagistes et compagnies aériennes, s’est déroulé en présence également du ministre des Finances et de l’économie, Yvonnick Raffin, de la députée Maina Sage, et du sénateur Teva Rohfritsch.

La Polynésie française compte parmi les premières destinations à avoir réouvert ses frontières, dès la mi-juillet, mais elle s’y est préparée depuis le mois de mai dernier déjà. La reprise des vols long-courriers a suivi celle des croisières, avec notamment la mise en place d’un protocole sanitaire reposant sur plusieurs axes pour garantir un séjour en toute sécurité aux visiteurs.

La France hexagonale constitue le second marché émetteur de touristes à destination de la Polynésie française. En 2019, il y a eu 60 400 touristes métropolitains, sur un total de 240 000 touristes accueillis en Polynésie, soit 25 % du flux touristique. Et, en 2019 toujours, les Français de l’hexagone ont consommé 1,5 million de nuitées touristiques en Polynésie, c’est à dire 43 % de l’ensemble des nuitées commercialisées dans l’année dans les hôtels, pensions, et locations saisonnières de Polynésie.

A ce jour, on a comptabilisé 17 000 touristes en provenance de l’hexagone, dont 11 000 depuis la reprise des vols internationaux, l’objectif étant d’approcher les 30 000 visiteurs d’ici la fin de l’année. Depuis le 15 juillet, et la reprise de l’activité, les touristes qui viennent de France représentent 55 % des visiteurs en Polynésie française, contre 34 % de visiteurs pour les Etats-Unis.

« Nous mesurons combien les conditions d’entrée, notamment sanitaires, peuvent constituer un frein aujourd’hui. Nous travaillons fermement avec les autorités nationales de manière à parvenir à faire évoluer ces protocoles, à les rendre plus opérationnels et moins contraignants pour nos touristes, sans sacrifier au besoin impérieux de protéger nos populations. Il nous faut aller vite pour permettre de gagner encore de nouvelles réservations de séjours pour les deux derniers mois de cette année. Nous avons été innovants et précurseurs en juillet dernier, nous le serons encore, et encore, parmi toutes les destinations Outre-mer, et parmi toutes les destinations insulaires et tropicales », a déclaré le Président dans son discours.

Afin de répondre aux contraintes d’obtention des résultats, l’Etat prévoit qu’un test rapide soit réalisé à l’aéroport avant l’embarquement, en parallèle du test à J-3. Il sera donc possible d’embarquer, s’il s’avère négatif. L’obligation du test PCR, à effectuer durant les trois jours précédant le départ, demeure toujours affective. Le voyageur devra présenter à l’enregistrement l’attestation certifiant que la démarche a bien été effectuée.

A l’occasion de cette rencontre, le président a souligné l’importance de la présence des différents acteurs du tourisme pour maintenir les capacités de rebond, les compétences, et le maximum d’emplois en Polynésie. « Tous nos acteurs sont en ordre de marche, ils en ont fait la démonstration ces derniers mois. Et nous les épaulons, nous les accompagnons. Nous vous épaulerons et vous accompagnerons également », a t-il indiqué.

Le président Edouard Fritch a terminé son propos par des remerciements appuyés et chaleureux aux équipes de Tahiti Tourisme, tant celles du siège représentées par Jean-Marc Mocellin, directeur général du groupement, très investi aux côtés de la Polynésie dans ce contexte exceptionnel de pandémie mondiale. Il s’est également adressé à la représentation de Tahiti Tourisme France: « Je sais que vous êtes très mobilisés, proches de nos partenaires, à leur écoute. Nous savons pouvoir compter sur vous. »

Source: Gouvernement

 

 393 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :