30 janvier 2023

Sondage: seul un Français sur quatre favorable à une réforme des retraites

Alors que le gouvernement doit présenter le 10 janvier les contours de sa réforme des retraites, les grandes lignes sont déjà connues: une augmentation de l’âge légal de départ de 62 à 64 ans voire 65 ans.

Un recul que n’acceptent pas les Français selon une nouvelle enquête « L’Opinion en direct » réalisée menée par l’institut Elabe pour BFMTV. Selon ce nouveau sondage, seul un Français sur quatre (27%) estime qu’il faudrait relever l’âge de départ. Dans le détail, seulement 18% des personnes interrogées souhaitent que celui-ci soit porté à 64 ans et 9% à 65 ans.

A contrario, ils sont 47% à estimer que cet âge légal devrait rester à 62 ans et même 25% à estimer qu’il faudrait l’abaisser.

Au sein de la population active, ils sont même 49% à souhaiter un maintien à 62 ans et 31% à vouloir même un abaissement de cet âge. Les retraités sont quant à eux plus partagés: 48% veulent que cet âge légal de départ soit augmenté et 44% ne veulent pas qu’il soit modifié.

Autre enseignement de ce sondage: l’opinion des Français selon leurs convictions politiques. Les électeurs d’Emmanuel Macron sont pour leur part convaincus qu’il faudrait augmenter l’age légal de départ (62%). Les sympathisants LR sont pour leur part plus partagés: ils sont 47% à souhaiter un maintien de l’âge légal à 62 ans et 46 à vouloir un allongement de celui-ci.

La majorité des électeurs de Marine Le Pen (55%) et de Jean-Luc Mélenchon (48%) souhaitent pour leur part un maintien à 62 ans et près d’un tiers d’entre eux estiment qu’il faudrait l’abaisser (respectivement 29% et 37% ).

Pas une priorité pour les Français

Également interrogés sur le système de retraites actuel, les Français sont une majorité (64%) à le qualifier d’injuste et de financièrement fragile (55%). Ils sont aussi nombreux (72%) à pointer le faible taux d’emploi des seniors.

Ils sont seulement 31% à estimer que cette réforme permettra de faire des économies pour pouvoir financer d’autres dépenses publiques de protection sociale. En outre, ils jugent le moment inopportun pour faire une réforme des retraites en pleine crise du pouvoir d’achat (60%).

Pour une majorité de sondés (52%), la priorité de l’exécutif doit être mise sur le pouvoir d’achat. Ils estiment par ailleurs que l’exécutif doit mettre la réforme des retaites (21%) derrière l’écologie (22%) en termes de priorité d’action dans les prochains mois.

Article original publié sur BFMTV.com

source: Yahoo actualités

 299 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :