25 octobre 2020

Stratégie Fāri’ira’a Manihini 2025: plus que jamais l’affaire de tous !

La première commission de cadrage des travaux d’élaboration de la stratégie du tourisme « Fariraa manihini 2025 » s’est tenue, jeudi après-midi, à la Présidence.

Co-présidée par la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et Warren Dexter, « garant médiateur » de l’élaboration de cette nouvelle feuille de route du tourisme polynésien, la réunion s’est tenue en présence du directeur général de Tahiti tourisme et du chef du service du tourisme. La commission, composée de trente membres issus des instances de gouvernance de la stratégie 2015-2020, était organisée sous un format dématérialisé. Elle a permis de valider les premiers travaux concourant à l’élaboration de la future stratégie.

La stratégie actuelle arrivant à échéance en décembre 2020, il était, en effet, nécessaire de définir, dans la continuité, les axes de développement et les mesures à prendre pour la période à venir. C’est ainsi qu’en septembre 2019, à l’occasion des Assises du Tourisme, ont été lancés officiellement les travaux de construction de la prochaine feuille de route pour l’industrie touristique polynésienne. La dynamique amorcée a malheureusement été stoppée par la pandémie qui sévit à travers le monde et en Polynésie depuis le début de l’année. Ces travaux ont repris en juillet dernier après la réouverture des frontières.

L’ambition affichée par le Pays est celle d’un tourisme inclusif, au service d’un développement responsable et d’une croissance partagée, qui permet de maîtriser une répartition territoriale des flux dans nos îles, acceptable et cohérente en fonction des capacités d’accueil, du souhait des populations, ainsi que des opportunités locales et internationales, en préservant l’environnement, la qualité de vie, la culture et les usages des populations.

Élaborée en trois phases successives de préparation pour établir le cadre et les outils de la consultation, Fāri’ira’a Manihini 2025 nécessite la participation et l’implication non seulement des acteurs du secteur, d’un grand nombre de responsables publics tant du Pays que de l’Etat et des communes mais également de la société civile et de la population. Le tourisme est plus que jamais l’affaire de tous. En outre, les mesures retenues devront être en adéquation avec le SAGE et le Code de l’Environnement de la Polynésie française, et s’inscrire dans la continuité des efforts fournis ces cinq dernières années, durant la stratégie actuelle.

Source: Gouvernement

 430 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :