30 novembre 2020

Taxe GAFA: le pied de nez d’Amazon à la France

Par un courriel envoyé le 1er août, Amazon a indiqué aux vendeurs de sa marketplace française que leurs taux de commission allaient augmenter de 3%, au 1er octobre, en répercussion directe de la “taxe GAFA” tout juste adoptée.

Cet impôt de 3% sur le chiffre d’affaires concerne en effet l’activité de place de marché d’Amazon, en tant que plateforme de mise en relation. C’est un moteur essentiel du site de e-commerce, puisque 58% des articles vendus en 2018 au niveau mondial l’étaient par des marchands indépendants.

La décision d’Amazon ne fait que des mécontents. Il y a d’un côté ceux qui y voient la preuve de l’inefficacité de la taxe GAFA voulue par le gouvernement, et de l’autre ceux qui critiquent le cynisme de l’entreprise, qui fait reposer cet impôt sur ses entreprises partenaires et, en dernier ressort, sur les consommateurs. Le coup de communication est en tout cas délibéré de la part d’Amazon, qui n’a de cesse de combattre ce nouvel impôt.

Dans un communiqué, la firme précise sa position : “Étant donné que nous opérons dans le secteur très concurrentiel et à faible marge du commerce de détail et que nous investissons massivement dans la création d’outils et de services destinés à nos clients et à nos vendeurs partenaires, nous ne sommes pas en mesure d’absorber une taxe supplémentaire assise sur le chiffre d’affaires et non sur les bénéfices.”

Mais outre le fait que la firme de Seattle a enregistré 10,1 milliards de dollars de profits l’an dernier (et 2,6 milliards au dernier trimestre), il convient de rappeler que, jusqu’ici, l’activité de marketplace d’Amazon n’était taxée, en France, ni sur son chiffre d’affaires, ni sur ses bénéfices, dont les montants sont d’ailleurs connus.

Et pour cause : les commissions payées par les vendeurs de la marketplace, et les autres services disponibles en option (le stockage et d’expédition des colis, par exemple) sont facturés directement par l’entité “Amazon Services Europe Sarl”, basée… au Luxembourg.

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

 50 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :