30 octobre 2020

Tri des déchets, viticulture et greffe de perles au programme d’Annick Girardin à Rangiroa

La ministre des outre-mer, Annick Girardin, a effectué jeudi un déplacement à Rangiroa, le deuxième plus grand atoll du monde et le plus peuplé de Polynésie française.

Sur place, la ministre a pu échanger avec les différents élus sur les problématiques du quotidien. Elle a salué les projets innovants de la commune en matière de développement durable et de résilience des territoires. Elle a assuré du soutien de l’Etat pour accompagner Rangiroa et les autres communes dans ses priorités.

Elle a indiqué que la prochaine visite du président de la République Emmanuel Macron sera un moment fort pour la Polynésie française avec l’organisation du One Planet Summit qui constituera un véritable sommet des solutions pour l’ensemble des territoires insulaires.

La ministre s’est ensuite rendue sur le terrain pour constater les différentes installations. Elle a visité le gymnase d’Avatoru qui est également un lieu en capacité d’accueillir la population en cas de cyclone ou de tsunami. C’est un enjeu important pour les îles basses et particulièrement Rangiroa qui a pour projet de construire d’autres abris de survie afin de mettre en sécurité l’ensemble des 3 600 habitants de l’atoll. Ces projets feront l’objet d’une attention particulière de l’Etat et du Pays.

La ministre a visité le local de compactage des bouteilles plastiques et des emballages en aluminium qui sont triés, compressés, puis transportés vers Tahiti pour être recyclés. Les équipes communales ont également présenté à la ministre la station d’eau potable qui centralise et traite les eaux de pluie permettant à la population de s’approvisionner en eau potable grâce à un système de carte prépayée.

Puis, découverte des chais des vins de Tahiti, qui sont implantés depuis vingt-cinq ans au cœur de l’archipel des Tuamotu, produisant des vins de qualité et créant de l’activité et des emplois pour les résidents.

Le déplacement s’est achevé par la visite d’une ferme perlière où la ministre a pu observer la technique de greffe et échanger avec le responsable du site qui lui a présenté la filière.

Source: Etat

 

 

 44 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :