25 octobre 2021

Trois jours pour échanger sur le numérique éducatif

La ministre de l’Education, de la modernisation de l’administration en charge du numérique, Christelle Lehartel, a officiellement ouvert ce matin les Assises du numérique éducatif de Polynésie française (ADNE-Pf).

La Polynésie française a pour ambition de mailler son territoire en haut et très haut débit, levier indispensable pour consolider son système éducatif en faveur de la réussite des élèves, priorité en matière d’éducation. Aux regards de ces enjeux, la communauté éducative doit s’engager dans une réflexion partagée pour développer le numérique éducatif sur un territoire archipélagique où le désenclavement reste un défi à relever.

Durant trois jours consécutifs, des conférences, des tables rondes et des ateliers de réflexion seront mis en place. Les Assises sont organisées en présentiel pour les animateurs et experts associés et en distanciel pour les participants. Le public pourra assister aux assises grâce aux transmissions en direct et en distanciel via le facebook live de la DGEE, avec la possibilité de poser des questions aux intervenants.

Trois objectifs ont été déterminés. Il s’agit de faire des recommandations pour développer le numérique éducatif en Polynésie française prenant en compte les axes suivants: l’équipement matériel et l’aménagement du temps et des espaces de travail, des services numériques regroupés au sein d’un environnement numérique de travail, la formation des personnels, les questions juridiques et éthiques, la coéducation avec les parents. Il s’agit aussi de débattre sur la place, les enjeux et le bon usage du numérique en Polynésie française et enfin de valoriser les pratiques et les usages pertinents.

source: Gouvernement

 

 

 

 

 

 

 548 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :