29 novembre 2021

Un fonds de solidarité renforcé et adapté au nouveau contexte

Outil majeur du soutien de l’État à la trésorerie des entreprises, le fonds de solidarité est renforcé pour les mois d’août et septembre afin de s’adapter aux mesures restrictives récemment mises en place en Polynésie française, rassure le haut-commissariat.

Ainsi, pour le mois d’août, pourront bénéficier du fonds de solidarité renforcé les entreprises remplissant les conditions suivantes :

D’une part, les entreprises subissant une interdiction d’accueil du public si la perte du chiffre d’affaires s’élève à plus de 20%, l’aide sera égale à la perte du chiffre d’affaires dans la limite de 180000 Fcfp ; ou encore si l’entreprise a perdu 50% au moins de son chiffre d’affaires, l’aide sera égale à 20% du chiffre d’affaires de référence dans la limite de 24 millions Fcfp.

D’autre part, les entreprises des secteurs protégés (S1 et S1 bis, notamment hôtels et hébergements similaires, hébergements touristiques et autres hébergements de courte durée, restauration traditionnelle, service de traiteur, débits de boissons ou commerces de détail à l’exception des automobiles et des motocycles ou de réparation et maintenance navale): l’aide sera égale à 40% de la perte du chiffre d’affaires (plafonnée à 20% du chiffre d’affaires de référence, toujours dans la limite de 24 millions Fcfp) dès lors qu’elles justifient au moins 10% de perte de chiffre d’affaires ;

Mais également les entreprises des secteurs non protégés comptant moins de 50 salariés, ayant perdu plus de 50 % de chiffre d’affaires : le montant de l’aide sera égal à la perte du chiffre d’affaires dans la limite de 180 000 Fcfp.

Le formulaire de demande du mois d’août est en ligne : http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/Dossiers/Information-COVID-19/Fonds-de-solidarite-aux-entreprises

Contact : dfip987.fondsdesolidarite@dgfip.finances.gouv.fr

Pour le mois de septembre, des conditions complémentaires à celles du mois d’août s’ajoutent. Les entreprises subissant une interdiction d’accueil du public en septembre avec une perte de chiffre d’affaires d’au moins 20%, pourront bénéficier d’une aide mensuelle égale à 20% du chiffre d’affaires de référence (dans la limite de 24 millions Fcfp). Les entreprises des secteurs protégés précités ayant subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 10% tout en ayant réalisé au moins 15% du chiffre d’affaires de référence pourront bénéficier d’une aide égale à 20% de la perte du chiffre d’affaires (plafonnée à 20% du chiffre d’affaires de référence, toujours dans la limite de 24 millions Fcfp).

 Les autres dispositifs de soutien de l’État sont toujours en vigueur :

  • Aide de prise en charge partielle des coûts fixes :

Contact : dfip987.fondsdesolidarite@dgfip.finances.gouv.fr
Site internet : http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/Dossiers/Information-COVID-19/Aide-a-la-prise-en-charge-des-couts-fixes

  • Aide complémentaire ad hoc: avances de trésorerie ou prêts à taux bonifié, à destination des entreprises relevant d’un secteur dit stratégique (savoir-faire reconnu et à préserver, position critique dans une chaîne de valeur, importance de l’entreprise au sein du bassin d’emploi local) :

Contact : covid19-economie@polynesie-francaise.pref.gouv.fr
Site internet : http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/Dossiers/Information-COVID-19/Aides-complementaires-aux-entreprises

  • Prêt garanti par l’Etat (PGE): les établissements bancaires et sociétés de financement sont vos interlocuteurs pour déposer un dossier.
  • Produits bancaires de Bpifrance :

Contact : polynesie@bpifrance.fr

 

 498 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :