28 novembre 2020

Un « laboratoire de l’horreur » à Phoenix

Le propriétaire du centre de Phoenix, déjà condamné en 2015, devra répondre d’accusations plus graves encore après de récentes révélations.

Tous avaient jusque-là su garder leurs visions d’horreur pour eux, ne révélant pas à la presse les immondices dont ils avaient été témoins cinq ans plus tôt. Mais le témoignage de l’un des agents du FBI qui a fait la macabre découverte a fini par fuiter récemment, dans le cadre d’une nouvelle procédure judiciaire.

Les médias américains ont en effet révélé cette semaine que des corps démembrés, parfois chirurgicalement mélangés, ainsi que des organes douteusement conservés avaient été trouvés lors d’une perquisition dans un étrange laboratoire de Phoenix, dans l’Arizona, en 2014.

À l’époque, le Centre de ressources biologiques (BRC) est soupçonné de revendre frauduleusement des parties des corps humains sans le consentement des défunts et de leurs familles. Comme plusieurs autres grandes structures à travers le pays, le laboratoire semble volontairement entretenir le flou auprès des proches, qui pensent tout simplement faire un don à la science. Parfois même, ils sont assurés que leur enfant, mari ou frère ne sera pas découpé. Mais en réalité, le centre s’est fait une spécialité de traiter et dispatcher les corps ou leurs membres pour des écoles et autres instituts de recherche. Et contrairement à ce que les donateurs pensent, de façon plutôt lucrative.

2 900 dollars pour un corps, 1 100 pour une jambe

L’enquête a révélé que la grille tarifaire était de l’ordre de 2 900 dollars pour un corps sans tête, 1 100 pour une jambe, 450 pour un pied ou encore 400 pour un bassin.

En 2015, le propriétaire du centre de Phoenix, Stephen Gore, a donc été condamné à un an d’emprisonnement et à quatre ans de probation. Depuis, la législation, jugée trop permissive pour ce genre d’activités, a également été renforcée et les sociétés comme le BRC doivent désormais obtenir une autorisation écrite des proches quant à l’exploitation des corps. Notamment (…)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

 42 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :