Un nouveau Centre des métiers de la mer pour le 1er trimestre 2022

Le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’économie bleue, Tearii Te Moana Alpha, a présidé, lundi après-midi, le conseil d’administration du Centre des Métiers de la Mer de Polynésie française (CMMPF).

Le CMMPF est un établissement public administratif ayant pour mission la formation professionnelle maritime et le perfectionnement des marins au commerce, à la pêche et cultures marines.

L’ordre du jour portait sur la validation du programme des formations et le budget primitif pour 2021. Ainsi, dix-sept sessions de formations modulaires sont planifiées pour près de 290 stagiaires, dont 103 en formation pont, 64 en formation machine et 122 en formation pêche et cultures marines. Pour les formations spécifiques, le planning prévoit l’accueil de 204 stagiaires avec trente-quatre sessions.

Cette année, l’accent est mis sur le développement des formations délocalisées. Quatre sessions de six semaines chacune sont prévues dans les îles, notamment à Makemo, Bora Bora, Kaukura, et Rurutu. De nombreuses demandes des îles éloignées sont en cours d’instruction.

Cette dynamique est animée par l’avancement concret des travaux du nouveau centre sis à Arue équipé en matériel et outillages pédagogiques performants, tels des simulateurs, pont, radar et machine. Ce centre disposera d’un centre d’hébergement pour vingt stagiaires. La livraison est prévue dans le courant du premier trimestre 2022.

Le vice-président a profité de l’occasion pour réaffirmer l’engagement du Gouvernement à poursuivre le développement des formations délocalisées dans les archipels éloignés et répondre ainsi aux demandes des populations isolées.

source: yahoo actualités

 

 421 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :