26 novembre 2020

Un plan de féminisation des armées

Augmenter le nombre de femmes haut gradées, permettre de mieux concilier vies professionnelle et familiale, élargir les critères de recrutement : la ministre des Armées Florence Parly a annoncé, jeudi 7 mars, des mesures pour faire progresser la mixité au sein de l’institution militaire, afin d’y attirer plus de femmes. 

 

« Oui, nous avons une des armées les plus féminisées au monde », à hauteur de 15,5% des effectifs, « mais il faut faire plus », a-t-elle fait valoir lors de la présentation à la presse d’un « plan mixité » pour les armées françaises.

Le taux de féminisation varie fortement selon les services. Il est de près de 60% au sein du service de santé des armées, contre 10% dans l’armée de terre et 14% dans la marine. L’armée de l’air, elle, fait figure de bonne élève avec 23% des femmes dans ses rangs.

Et parmi les 32 000 femmes qui servent sous les drapeaux, « peu sont celles qui occupent les plus hauts postes de la hiérarchie », a déploré la ministre : elles ne représentent que 6,7% des officiers généraux. « D’ici 2022, nous avons pour objectif de porter à 10% la part des femmes parmi les officiers généraux », a assuré Florence Parly.

Une réflexion engagée sur les tests de condition physique

L’objectif du « plan mixité » est d’attirer plus de femmes dans les armées, dont les besoins de recrutement s’élèvent à 20 000 personnes par an, et les fidéliser. A titre (…)

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

 43 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :