30 janvier 2023

Un test d’urine ou de sang pour dépister un cancer ?

Un test innovant et non invasif pourrait détecter le cancer à un stade précoce.

C’est ce que semble démontrer une nouvelle étude publiée dans les PNAS (comptes rendus de l’Académie américaine des sciences), qui suggère qu’un seul test basé sur la mesure de marqueurs métaboliques dans des échantillons de sang et d’urine pourrait potentiellement aider à détecter plusieurs types de cancer différents de manière fiable.

« Notre étude a exploré une nouvelle couche d’information, les molécules qui participent au métabolisme du cancer. Cette méthode a détecté de nombreux cancers que les méthodes précédentes ont manqués, et une proportion substantielle d’entre eux étaient au stade 1 », s’est félicité l’auteur de l’étude, le Dr Francesco Gatto, chercheur au Karolinska Institute en Suède et fondateur de la société de biotechnologie Elypta, à Medical News Today.

Les cancers détectés à un stade précoce sont plus faciles à traiter et présentent ainsi un risque de mortalité plus faible. Mais les tests de dépistage ne sont disponibles que pour quelques types de cancer, comme celui du sein et le cancer colorectal. Des biopsies tissulaires sont souvent effectuées, mais restent invasives. Les biopsies liquides pourraient donc être une alternative prometteuse pour le diagnostic et le suivi du cancer.

Quant à la technique mise au point, elle repose sur l’analyse de fluide corporel (sang, urine) pour y trouver des traces de biomarqueurs laissés par la tumeur. Les estimations basées sur une étude de modélisation (…)

source: Yahoo actualités

 422 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :