24 septembre 2022

Une convention à 96 millions pour financer les tournées médicales dans les îles

Le président Édouard Fritch et le directeur de la CPS Vincent Fabre ont signé une convention concernant le contrat d’objectifs et de moyens relatif au déploiement d’un réseau de consultation spécialisées avancées dans les iles. La convention arrivait à expiration et elle a été prolongée d’un an à compter du 1er janvier 2022.

Cette convention détermine le calendrier de déplacement des spécialistes vers les archipels des IDV, ISLV, Australes, Marquises et Tuamotu-Gambier, ainsi que le financement de ces déplacements pour un montant de 96 millions de francs pacifique incluant les frais de transport, le cout du fret pour les matériels et les frais de tournées des spécialistes publics. La CPS remboursera les frais à la Direction de la santé au vu de la réalisation effective des missions.

Les spécialités concernées sont l’angiologie, la cardiologie, l’ORL, l’orthopédie et l’IDE, la pneumologie, la radiologie, l’endocrinologie et la diététique, la douleur, la gastrologie, la gynécologie obstétrique et les sages-femmes, la néphrologie, l’ophtalmologie, la psychiatrie, les soins palliatifs, l’urologie et l’oncologie.

Le déploiement de cette convention fait appel aux médecins libéraux, aux personnels du CHPF et aux personnels de la Direction de la santé, dans les proportions suivantes, totalisant 649 tournées représentant un total de 1859 jours de tournées. Soit, dans le détail: Libéraux, 99 médecins pour 332 jours de tournées; CHPF 394 tournées pour les personnels du CHPF totalisant 1214 jours de tournées et Direction de la santé, 156 tournées représentant 313 jours pour les personnels de Direction de la santé.

Cette participation du Pays se fait sous forme d’avance et fera l’objet d’un suivi détaillé afin de s’assurer de la consommation réelle des crédits. Les montants non utilisés seront remboursés par la CPS à la Direction de la santé. Le président Édouard Fritch a rappelé à cette occasion toute l’importance qu’il accorde à la santé des populations dans les iles, qui sont souvent obligées de se déplacer et d’être évasanées vers Papeete pour consulter des spécialistes.

L’organisation de ces missions médicales de spécialistes est donc un élément essentiel de la santé de proximité dans les archipels que le Pays entend promouvoir au bénéfice des populations éloignées.

source: Gouvernement

 1,399 visiteurs total,  6 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :