21 janvier 2021

Une journée pour renforcer les droits des personnes « capables différemment »

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a lancé, jeudi matin, la Journée internationale pour la promotion des droits des personnes « capables différemment ».

Un événement qui s’est déroulé en présence de la déléguée interministérielle au handicap, Sylvia Berteil, des représentants du ministère de la Famille et des solidarités, et des représentants du monde du handicap, dont la vice-présidente de la fédération Te Niu o te Huma, Pauline Moua.

La politique intersectorielle menée par le Gouvernement dans le domaine du handicap vise notamment trois objectifs : la promotion des droits (par le développement de règlementations et actions co-construites en inter-ministérialité et avec les forces vives du Pays), la valorisation des talents des personnes capables différemment (pour faire évoluer le regard porté sur le handicap) et l’évaluation des actions intersectorielles (bilans et documents tels que les chiffres clés du handicap et le rapport d’étape 2020).

L’organisation des Journées internationales pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap s’inscrit dans cette triple exigence et c’est dans l’objectif de changer le regard sur la différence qu’un tour curieux intitulé « ma différence à nous », a ainsi été lancé depuis la Présidence.

Communiqué du gouvernement

 301 visiteurs total,  2 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :