22 octobre 2020

Vers une remise en cause du droit d’asile…

Après l’assassinat d’un professeur vendredi soir, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a réuni les préfets de France ce dimanche.

Gérald Darmanin veut frapper fort après l’assassinat du professeur Samuel Paty, décapité vendredi soir pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Il va leur demander d’expulser dans les prochaines heures 231 étrangers expulsables qui se trouvent dans le FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Concrètement, 180 personnes actuellement en prison sont concernées. Cinquante-et-une autres en liberté vont être arrêtées dans les prochaines heures. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que Gérald Darmanin s’est rendu au Maroc la semaine dernière, malgré une actualité sanitaire brûlante sur le front du coronavirus. Le ministre a voulu parler du problème des mineurs isolés mais aussi, selon nos informations, demander à Rabat de récupérer neuf de ses ressortissants radicalisés en situation irrégulière.

Bis repetita en Algérie et en Tunisie

Gérald Darmanin compte faire la même chose dimanche et lundi prochain, mais en Algérie cette fois, puis la semaine suivante en Tunisie. Le ministre sera chaque fois accompagné du patron de la DGSI et apportera dans ses bagages une liste d’islamistes que la France veut expulser.

Enfin, toujours selon nos informations, Gérald Darmanin a décidé de remettre en cause le droit d’asile. Le sujet doit être évoqué ce soir au conseil de Défense…

Lire la suite sur Europe1

Source: Yahoo actualités

 403 visiteurs total,  17 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :