23 octobre 2020

Vingt-quatre missions de secours réalisées du 23 février au 5 mars

DCIM100GOPROGOPR1132.JPG

Entre le 23 février et le 05 mars, la composante aérienne des Forces armées en Polynésie française (FAPF) a effectué vingt-quatre missions de secours.

Ces missions ont permis de rapatrier ou retrouver vingt-quatre personnes. Ce taux d’engagement inédit a permis de montrer une fois de plus, les capacités des FAPF à intervenir de manière rapide, efficace, permanente et durable au service de la population polynésienne, et ce qu’elle que soit l’archipel nécessitant une assistance.

Le 23 février, une mission d’évacuation médicale en Gardian a permis la prise en charge de deux patients sur l’île de Huahine.

Le lendemain, les Flottilles 25F et 35F ont réalisé trois missions d’évacuation médicale, deux missions Gardian à Rangiroa et Nuku Hiva et 1 mission Dauphin à Raiatea.

Le mardi 25, un CASA de l’Escadron de Transport 82 a été dérouté d’une de ses missions de transport de fret afin de réaliser une mission de recherche d’un naufragé près de l’île de Huahine. L’hélicoptère Dauphin de la 35F a rapatrié un patient depuis l’île de Maiao.

Le 27 février, les Gardian de la flottille 25F ont été engagés afin d’assurer deux évacuations médicales. La première mission a eu lieu sur l’île de Raivavae. La deuxième mission s’est, elle, déroulée sur l’île de Mangareva. Parallèlement à ces évacuations médicales, les FAPF ont engagé un Dauphin du détachement de la Flottille 35F pour une mission de secours maritime sur un paquebot de croisère près de l’île de Mehetia.

La journée du 28 février a été une journée chargée pour les FAPF qui ont réalisé quasi-simultanément 4 évacuations médicales et une mission de secours terrestre. Alors que le Dauphin effectuait une mission de secours terrestre sur l’île de Moorea au profit d’un randonneur blessé, la CASA de l’ET 82 « Maine » a rapatrié sur l’île de Tahiti deux patients en provenance de Raiatea et de Makemo. À peine posé, le Dauphin du détachement de la 35F a redécollé pour effectuer deux évacuations médicales sur les îles de Moorea et Raiatea.

Le lendemain, le CASA a été de nouveau sollicité avec un court préavis pour une évacuation médicale d’urgence à Maupiti 

Le 01er mars, la Flottille 25F a réalisé une évacuation médicale à Rangiroa. Le même jour, les hélicoptères Dauphin ont effectué une mission de secours maritime au large de Tahiti. 

Le 02 mars, la Flottille 25F a rapatrié sur Tahiti un enfant blessé depuis l’île d’Anaa et a redécollé pour rechercher une embarcation entre Taenga et Nihiru.

Le 05 mars, l’hélicoptère Dauphin a réalisé 2 évacuations médicales à Moorea et une à Apataki. Le même jour un avion Gardian a rapatrié 3 personnes de Fakarava et Tikehau. Petite particularité, ces 3 rapatriements ont été effectués en un seul vol. Le 05 mars toujours, un avion CASA s’est rendu à Nuku Hiva afin de rapatrier une femme enceinte qui présentait des risques d’accouchement prématuré. 

L’ensemble de ces missions ont toutes été réalisées suite à des demandes de concours de la part du Haut-commissariat et ont été conduites depuis le Centre opérationnel de Tahiti (COT). Toutes ces missions ont été menées en plus des missions courantes de ces unités. 

Les 950 militaires des forces armées en Polynésie française (FAPF) constituent un dispositif interarmées prépositionné à dominante Marine, qui, avec les Forces armées en Nouvelle Calédonie (FANC), a pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France sur le « théâtre Asie Pacifique ». Il permet à la France d’assumer sa place de nation riveraine du Pacifique, d’intervenir en cas de catastrophe naturelle mais également de lutter contre les menaces grandissantes comme les trafics illégaux et d’animer la coopération militaire régionale avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique.

Source: Forces armées

 57 visiteurs total,  1 visiteurs aujourd'hui

1 thought on “Vingt-quatre missions de secours réalisées du 23 février au 5 mars

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :