18 octobre 2021

12 374 demandeurs d’emploi recensés à fin mars

Le gouvernement livre au public chiffres clés de l’emploi à fin mars.

La situation sur le marché du travail apparaît très fragile. Le nombre de salariés est en légère baisse, mais l’on ne compte que quinze nouveaux licenciés économiques sur les deux premiers mois. De leur côté, les créations d’entreprises poursuivent leur progression en hausse de 27% entre février et mars, témoignant sans doute pour partie d’une recherche d’activité remplaçant la perte d’un emploi salarié.

Face à cette situation, les outils de la politique publique sont pleinement mobilisés avec de nombreuses aides facilitant le maintien de l’emploi, avec le DIESE, la CSE et le DESETI à un niveau élevé et constant sur un mois, et des aides facilitant l’embauche et la création d’emploi, avec les contrats aidés et les ICRA eux aussi maintenus à un niveau élevé.

L’appui aux demandeurs d’emploi se traduit également par la mise à disposition de 791 offres d’emploi, mais une forte augmentation de la mobilisation des stages d’insertion et de formation permettant de porter les actions en faveur des demandeurs d’emploi à 12651 depuis le début de l’année.

Dans ce cadre, le ministère du Tourisme et du Travail et le SEFI ont mis en place un nombre d’indicateurs limités représentatifs de l’évolution du marché du travail (indicateurs d’environnement) et de l’action publique au travers du SEFI (indicateurs d’action) qui ont l’avantage d’être disponibles de manière réactives et sont complémentaires des études réalisées par d’autres organismes sur des tendances de moyen terme.

En janvier, les effectifs salariés diminuent de 2,5% sur un mois, baisse deux fois plus forte que celle habituellement observée en janvier. Sur un an, la baisse est de 5,5%, c’est la troisième plus forte baisse après celle d’avril et de mai 2020 lors du confinement. Elle a lieu alors que l’élargissement des mesures exceptionnelles n’était pas encore mis en œuvre. Cette baisse peut s’expliquer par de nombreuses raisons (absence de remplacement suite à des départs de salariés en retraite, démissions, non renouvellement de CDD…). Le motif de licenciement économique n’a concerné que douze salariés en février contre trois en janvier. Par ailleurs, parmi l’ensemble des salariés en mars, 7710 sont en DIESE et CSE, comme le mois précédent et 1069 bénéficient d’un contrat aidé.

Le nombre d’entreprises actives en janvier 2021 est de 36 380, en hausse de 1% sur un mois. Ce chiffre a été ajusté par rapport au mois précédent afin d’être plus exhaustif et représentatif en intégrant l’ensemble des entreprises de manière consolidée. 543 nouvelles immatriculations ont été réalisées, en hausse de 27% sur un mois. Le cumul des nouvelles créations en 2021 est lui aussi en croissance de 28% par rapport au premier trimestre 2020. Parmi elles, 392 bénéficient de l’aide de l’ICRA et 292 du DESETI, chiffres constants par rapport au mois précédent.

Les offres d’emploi connaissent une certaine saisonnalité. Au mois de mars, on constate une baisse mensuelle de 8% qui est un peu moins favorable que l’évolution saisonnière habituellement constatée, mais qui se situe néanmoins au-dessus du niveau de 2018 et bien sûr en forte hausse par rapport à mars 2020 (+114%), peu significative du fait du confinement.

En mars, les offres d’emploi concernent principalement les secteurs suivants: activités scientifiques et techniques (55 postes), commerce (46 postes), construction (28 postes), activités de services administratif et de soutien (28 postes) et administration (23 postes). Soit en cumul depuis janvier 2021: commerce (16,5%), hébergement-hôtellerie restauration (13%), construction (12%), activités scientifiques et techniques (11%), administration (9,5%).

extrait CM

 496 visiteurs total,  3 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :